Les acouphènes sont la sensation d’entendre des sons provenant de l’intérieur, plutôt que de l’extérieur, du corps. Un son caractéristique est un « bourdonnement dans les oreilles », qui peut décrire un bourdonnement, un vrombissement, un grincement, un sifflement ou un sifflement.

Certaines personnes entendent des sons semblables à de la musique ou à un chant.

Les acouphènes pulsatiles se caractérisent par l’audition de bruits qui battent au rythme de votre pouls.

Qu’est-ce qu’un acouphène pulsatile ?

Les acouphènes pulsatiles sont des bruits rythmiques qui battent au même rythme que le cœur et correspondent au bruit du sang qui circule dans le corps. Une personne peut le confirmer en sentant son pouls pendant qu’elle écoute le bruit de l’acouphène.

Contrairement à d’autres formes d’acouphènes, qui seraient dues à une déconnexion entre les sons que les oreilles entendent et la façon dont le cerveau les interprète, les acouphènes pulsatiles ont une source physique.

Causes

Les acouphènes pulsatiles se produisent lorsque l’oreille prend conscience d’une modification du flux sanguin dans les vaisseaux sanguins proches. Il s’agit notamment des artères et des veines du cou, de la base du crâne et de l’oreille elle-même.

Les principales causes sont les suivantes :

Augmentation généralisée du flux sanguin

Lorsque le sang circule rapidement, par exemple pendant un exercice physique intense ou une grossesse, il fait plus de bruit.

Une anémie sévère ou une glande thyroïde hyperactive peuvent également provoquer une augmentation générale du débit sanguin dans le corps.

Augmentation localisée du débit sanguin

Parfois, le débit sanguin augmente dans un seul ou un groupe de vaisseaux. Les tumeurs de la tête et du cou peuvent entraîner le développement de vaisseaux sanguins anormaux, ce qui peut provoquer des acouphènes pulsatiles.

Vous pouvez être intéressé :

La majorité des tumeurs associées aux acouphènes pulsatiles sont bénignes, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas cancéreuses.

Flux sanguin turbulent

L’athérosclérose, ou durcissement des artères, rend l’intérieur des vaisseaux sanguins grumeleux. Cela entraîne un flux sanguin turbulent et plus bruyant.

Conscience accrue

Si une personne souffre d’une affection entraînant une surdité de transmission, telle qu’une perforation du tympan ou une otite moyenne sécrétoire (oreille collante), elle a tendance à être plus sensible aux sons provenant de l’intérieur de son corps.

Les personnes peuvent également ressentir une sensibilité accrue dans leurs voies auditives, ce qui signifie que le cerveau est alerté des bruits normaux dans les vaisseaux sanguins qu’il ignorerait habituellement.

Hypertension intracrânienne

Une affection appelée hypertension intracrânienne bénigne ou idiopathique peut provoquer des acouphènes pulsatiles, ainsi que des maux de tête et des problèmes de vue.

Les causes de cette affection ne sont pas claires, mais les femmes jeunes et d’âge moyen qui sont en surpoids sont les plus exposées.

Diagnostic

Pour diagnostiquer les acouphènes, un médecin posera des questions telles que le caractère continu du son, s’il affecte une ou les deux oreilles, et l’impact qu’il a sur la vie quotidienne de la personne.

Il demandera également si la personne a présenté d’autres symptômes de perte auditive ou si elle a pris des médicaments dont les acouphènes sont les effets secondaires.

Il examinera l’intérieur et l’extérieur de l’oreille pour rechercher des problèmes faciles à traiter, tels qu’une infection ou un excès de cérumen.

Un spécialiste examinera les yeux, la tête et le cou, et effectuera un test auditif.

Chez les personnes souffrant d’acouphènes pulsatiles, les médecins peuvent suggérer des examens supplémentaires, comme une IRM ou une échographie, pour étudier les vaisseaux sanguins et vérifier la pression à l’intérieur de la tête.

Traitement

Si une cause spécifique est trouvée pour les acouphènes pulsatiles, les médecins peuvent traiter l’affection sous-jacente.

L’anémie peut être traitée par des médicaments ou des transfusions sanguines. L’otite moyenne sécrétoire peut être traitée à l’aide d’un tube de tympanostomie ou d’un œillet. Les tympans perforés peuvent être fermés par des greffes et les segments rétrécis d’une artère peuvent être réparés.

Si elle est causée par un vaisseau sanguin spécifique, les médecins peuvent ou non être en mesure de le réparer, en fonction de l’endroit où le vaisseau est situé.

S’il n’y a pas d’interventions médicales, une personne peut essayer plusieurs techniques d’auto-gestion, notamment :

La thérapie sonore

La thérapie sonore, également appelée enrichissement sonore, a été développée à l’origine comme une forme de distraction. De nombreuses personnes souffrant d’acouphènes remarquent davantage leurs symptômes lorsqu’elles se trouvent dans un environnement calme, et écouter d’autres sons peut les rendre moins envahissants.

La thérapie par le son consiste à utiliser délibérément n’importe quel son pour réduire la perception des acouphènes par une personne. Une personne peut essayer d’écouter

  • des bruits ambiants, comme ceux d’une fenêtre ouverte
  • de la musique ou la radio
  • une application dédiée pour smartphone
  • des générateurs de sons de table
  • un générateur de sons portable
Vous pouvez être intéressé :

Relaxation

Certains changements se produisent dans le corps lorsqu’une personne se détend, notamment une baisse du rythme cardiaque, de la pression artérielle et d’une certaine activité cérébrale.

Les techniques de relaxation, telles que les exercices de respiration, la pleine conscience et la méditation, peuvent également réduire l’impact que les acouphènes pulsatiles peuvent avoir sur la vie quotidienne.

Thérapie cognitivo-comportementale

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) vise à modifier la façon dont les personnes réagissent à leurs acouphènes plutôt qu’à supprimer les sons réels. L’idée est d’apprendre des techniques pour améliorer la façon dont une personne pense et agit vis-à-vis de ses acouphènes.

La thérapie de réadaptation des acouphènes

La thérapie de réentraînement aux acouphènes (TRT) est une forme de thérapie qui vise à aider les personnes à gérer l’impact des acouphènes sur leur vie quotidienne. La TRT utilise des conseils directifs et la thérapie sonore.

Perspectives

La plupart des causes sous-jacentes des acouphènes pulsatiles peuvent être traitées, mais il est important de consulter un médecin pour un diagnostic correct.

Les acouphènes pulsatiles non traités peuvent avoir un impact négatif sur la qualité de vie d’une personne, mais il existe de nombreuses approches d’autogestion qui peuvent aider à réduire les symptômes.