Les poils pubiens ont plusieurs fonctions, notamment la prévention des maladies et la réduction des frottements.

Qu’une personne choisisse de ne pas s’épiler, de s’épiler entièrement ou de s’épiler partiellement est un choix personnel. Bien que les médias, les partenaires sexuels et les « normes » de la société puissent parfois influencer ce choix, celui-ci doit rester personnel.

L’épilation des poils pubiens comporte certains risques et effets secondaires potentiels, mais la plupart sont bénins.

Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur les raisons pour lesquelles les humains ont des poils pubiens, sur les avantages de ces poils et sur les moyens sûrs de les enlever si une personne choisit de le faire.

Objectif

Selon les chercheurs, les poils pubiens ont trois fonctions principales pour le corps humain. Il s’agit notamment de

  • réduire les frottements pendant les rapports sexuels
  • empêcher les bactéries et autres micro-organismes de se transmettre à d’autres personnes
  • maintenir la température optimale des organes génitaux

D’autres théories sur l’utilité des poils pubiens incluent le piégeage des phéromones. Toutefois, la plupart des études scientifiques bien contrôlées n’ont pas apporté de preuve irréfutable à cet égard.

Ceci est lié à une théorie sur les poils pubiens et la puberté. Étant donné que les poils pubiens apparaissent pendant la puberté, ils sont souvent un signe physique de maturité sexuelle et ont peut-être servi autrefois de repère visuel pour les partenaires potentiels.

Avantages

Le principal avantage des poils pubiens est leur capacité à réduire les frottements pendant les rapports sexuels.

Vous pouvez être intéressé :

La peau de la zone entourant les organes génitaux est très sensible. Les poils pubiens peuvent naturellement réduire les frottements associés aux mouvements lors des rapports sexuels et d’autres activités où des frottements peuvent se produire.

Les poils pubiens peuvent également contribuer à empêcher les bactéries et autres micro-organismes de pénétrer dans le corps. Plus précisément, ils peuvent aider à piéger la saleté et les agents pathogènes susceptibles de pénétrer dans l’organisme par le vagin ou le pénis.

Selon une étude réalisée en 2017, les poils pubiens peuvent contribuer à réduire le risque de contracter une infection sexuellement transmissible (IST). Cependant, des études supplémentaires sont nécessaires pour prouver l’effet des poils pubiens sur la prévention des IST.

Y a-t-il une différence entre trop et trop peu de poils ?

Les poils pubiens sont normaux, et la quantité de poils dans la région pubienne varie d’une personne à l’autre. Il n’y a pas de norme concernant la quantité, l’épaisseur ou la surface couverte par les poils pubiens.

Les changements hormonaux peuvent entraîner une variation extrême de la croissance des poils. Par exemple, une personne peut remarquer une pilosité pubienne excessive à la suite du syndrome des ovaires polykystiques, tandis que d’autres peuvent remarquer une perte de poils pubiens due au vieillissement.

Est-ce que cela n’est pas hygiénique ?

Non, les poils pubiens ne sont pas hygiéniques. Cependant, ils retiennent la saleté et la sueur et peuvent donc devenir plus âcres que les zones du corps qui ont moins de poils.

Comme les autres parties du corps, les poils pubiens doivent être nettoyés régulièrement. Une personne doit laver son pubis chaque fois qu’elle prend une douche ou un bain, comme elle le ferait pour les autres parties de son corps. En le gardant propre, on peut éviter les odeurs.

Dans des études distinctes, 59 % des femmes et 61 % des hommes ont déclaré qu’ils entretenaient leur région pubienne à des fins d’hygiène. Cependant, il n’existe actuellement aucune preuve scientifique suggérant que l’épilation des poils pubiens présente des avantages pour la santé, si ce n’est l’élimination des poux du pubis.

Raisons pour lesquelles les gens s’épilent

Le toilettage et l’épilation des poils pubiens sont des comportements assez courants chez les adultes. En fait, selon une étude de 2015, 95 % des participants avaient épilé leurs poils pubiens au moins une fois au cours des 4 semaines précédentes.

Selon la même étude, 60 % des hommes et 24 % des femmes étaient plus susceptibles de préférer un partenaire « sans poils ».

Les gens s’épilent les poils pubiens pour différentes raisons. Voici quelques raisons courantes :

  • La préférence personnelle : Certaines personnes peuvent préférer l’apparence et la sensation de ne pas avoir de poils en public.
  • La préférence de leur partenaire : Il peut y avoir eu une demande implicite ou explicite de toilettage ou d’épilation des poils pubiens. Cependant, l’épilation des poils pubiens doit être un choix individuel.
  • Une plus grande satisfaction : Une étude de 2019 suggère une corrélation entre les pratiques d’épilation des poils pubiens et la satisfaction de la relation. Elle a également constaté que les femmes qui déclaraient s’être épilées les poils pubiens avaient un sentiment accru de féminité.
  • Préparation à l’activité sexuelle : L’épilation peut être particulièrement bénéfique pour les personnes qui pratiquent le sexe oral.
  • Pression des pairs ou de la société : Certaines personnes peuvent se conformer à la façon dont la société pense que l’épilation doit se faire. Mais là encore, il s’agit d’un choix personnel.

Risques liés à l’épilation des poils pubiens

L’épilation ou la coupe des poils pubiens est un choix personnel, même si les pressions sociales peuvent parfois influencer cette décision.

L’épilation des poils pubiens est généralement sans danger, mais il existe certains effets secondaires courants. Il s’agit notamment

  • des démangeaisons
  • de petites coupures dues au rasoir
  • des blessures potentielles, en cas d’utilisation d’un rasoir ou de ciseaux
  • Vous pouvez être intéressé :
  • des brûlures causées par les épilateurs chimiques
  • éruptions cutanées
  • infections

Les blessures liées au toilettage du pubis sont étonnamment fréquentes. Une enquête réalisée en 2017 a révélé que 25,6 % des personnes qui se toilettent cette zone ont subi des blessures pendant ou après l’épilation.

De plus, des preuves limitées suggèrent que l’épilation des poils pubiens peut augmenter le risque d’IST. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si l’épilation des poils pubiens augmente ou non ce risque.

Les meilleures méthodes d’épilation des poils pubiens

Il existe plusieurs méthodes pour s’épiler les poils pubiens à la maison en toute sécurité. Il convient de faire preuve de prudence, quelle que soit la méthode choisie, afin d’éviter toute blessure.

Voici quelques méthodes d’épilation à domicile :

  • Le rasage : Cette méthode permet d’enlever les poils, mais peut provoquer des irritations, des entailles, des démangeaisons ou des éruptions cutanées.
  • L’épilation à la cire : Cette méthode enlève les poils mais est douloureuse et peut provoquer des saignements et des irritations.
  • L’utilisation de produits chimiques : Les crèmes dépilatoires peuvent enlever les poils pubiens, mais les peaux sensibles peuvent brûler ou mal réagir aux produits chimiques.
  • Tailler les poils : Une personne peut utiliser des ciseaux ou un rasoir électrique pour couper et entretenir les poils pubiens.

Pour en savoir plus sur les meilleurs moyens d’épiler les poils pubiens en toute sécurité, cliquez ici.

Faut-il s’épiler les poils pubiens ?

L’épilation des poils pubiens est une décision personnelle. Les pressions sociales exercées par les pairs, les partenaires ou certains médias peuvent parfois influencer la décision. Cependant, il doit s’agir d’un choix personnel.

Certaines personnes préfèrent s’épiler le pubis parce qu’elles se sentent mieux dans leur peau. D’autres peuvent l’enlever pour se sentir plus attirantes pour leur partenaire. Il est toutefois important d’en discuter avec son partenaire.

En fin de compte, la personne doit déterminer comment elle se sent par rapport à cette décision et faire ce qui la rend la plus heureuse.

Résumé

Les poils pubiens jouent un rôle dans la réduction des frottements lors d’activités telles que les rapports sexuels. Ils empêchent également la saleté et les agents pathogènes de pénétrer dans les organes génitaux.

Une personne peut s’épiler en toute sécurité si elle le souhaite, mais elle n’est pas obligée de le faire.

L’épilation des poils pubiens est généralement sans danger, mais elle peut entraîner des blessures telles que des brûlures, des entailles et des coupures. La prudence est de mise, quelle que soit la méthode choisie pour s’épiler le pubis.