Le saignement d’implantation est un léger spotting que certaines personnes peuvent confondre avec un début de règles.

Le saignement d’implantation se produit lorsqu’un ovule fécondé s’implante dans la muqueuse utérine. Le saignement est généralement léger et peut durer quelques jours.

Dans cet article, nous expliquons à quoi ressemble un saignement d’implantation et comment le distinguer des menstruations. Nous expliquons également quand faire un test de grossesse et consulter un médecin.

A quoi cela ressemble-t-il ?

Le saignement d’implantation peut initialement ressembler au début des menstruations. Cependant, alors que le flux menstruel devient généralement de plus en plus abondant, ce n’est pas le cas du saignement d’implantation.

  • Sur un tampon : Les saignements d’implantation sont généralement légers et, par conséquent, ne doivent pas imbiber une serviette. Cependant, le saignement peut être suffisant pour être perceptible, et la personne peut souhaiter porter un protège-slip.
  • Lors de l’utilisation des toilettes : Une personne peut voir une petite quantité de sang dans les toilettes ou sur un morceau de papier toilette lorsqu’elle utilise les toilettes.
  • Sur un tampon : Idéalement, si une personne soupçonne un saignement d’implantation, elle n’utilisera pas de tampon. Un tampon peut introduire des bactéries dans le vagin, ce qui augmente le risque d’infection vaginale. Toutefois, si elle utilise un tampon, le saignement ne doit pas le détremper au point de nécessiter plusieurs changements.

L’aspect du saignement d’implantation peut varier d’une personne à l’autre, mais il est généralement rose clair ou brun rouille.

Autres symptômes

Une personne peut également remarquer des symptômes de début de grossesse en plus du saignement d’implantation. Il peut s’agir des symptômes suivants

  • une sensibilité des seins
  • envie d’uriner plus fréquemment
  • Vous pouvez être intéressé :
  • nausées
  • fatigue inexpliquée
  • des vomissements

Cependant, certaines personnes peuvent ne pas avoir de saignement d’implantation, tout comme elles peuvent ne pas avoir beaucoup, voire aucun, symptôme de début de grossesse.

Pour en savoir plus sur les premiers symptômes de la grossesse, cliquez ici.

Implantation et règles

Si une personne a des règles très régulières et que le saignement d’implantation se produit environ 2 semaines après la fécondation, le saignement peut initialement ressembler au début des règles. Cependant, il existe quelques différences essentielles. Celles-ci sont notamment les suivantes :

  • Chez certaines personnes, le saignement d’implantation peut survenir plus tôt que les règles attendues.
  • Le saignement d’implantation ne dure généralement pas aussi longtemps que les règles.
  • Les règles ont tendance à être plus abondantes que les saignements d’implantation, qui sont généralement des taches légères.

Si le saignement persiste au-delà de quelques jours, il ne s’agit probablement pas d’un saignement d’implantation.

Quand faire un test de grossesse

Si une personne n’est pas sûre que ses saignements soient liés à une grossesse ou à ses règles, elle peut faire un test de grossesse à domicile.

Ces tests détectent la présence de l’hormone gonadotrophine chorionique humaine (hCG). Le corps commence à produire de l’hCG une fois que l’ovule fécondé s’est implanté dans l’utérus. Par conséquent, la production de cette hormone commencera juste après le moment où le saignement d’implantation pourrait se produire.

Bien que les tests de grossesse à domicile soient devenus de plus en plus sensibles à la hCG, attendre le premier jour après une absence de règles est susceptible de donner un résultat plus précis.

Pour savoir comment et quand faire un test de grossesse, cliquez ici.

Quand cela se produit-il généralement ?

Le saignement d’implantation se produit au cours du premier trimestre, généralement environ 1 à 2 semaines après la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde.

Voici une chronologie typique du cycle de fécondation :

  • Une personne va généralement ovuler (libérer un ovule de l’ovaire) environ 14 jours avant le début de sa prochaine période menstruelle.
  • Une fois l’ovule libéré, un spermatozoïde doit le féconder dans les 12 à 24 heures.
  • Si la fécondation n’a pas lieu, le cycle se poursuit et les règles surviennent généralement deux semaines plus tard.
  • Si la fécondation a lieu, l’ovule fécondé reste dans la trompe de Fallope pendant plusieurs jours avant de se déplacer vers l’utérus.
  • Lorsque l’ovule fécondé atteint l’utérus, il peut s’implanter dans la muqueuse utérine.

Il existe d’autres causes potentielles de saignement en début de grossesse. On estime que 15 à 25 % des personnes connaissent une forme de saignement au cours du premier trimestre.

Vous pouvez être intéressé :

Pour en savoir plus sur les saignements au cours du premier trimestre, cliquez ici.

Quand consulter un médecin

Les saignements d’implantation ne sont pas une source d’inquiétude. Les saignements sont généralement légers et ne durent pas très longtemps.

Cependant, d’autres symptômes peuvent indiquer d’autres problèmes, comme une grossesse extra-utérine ou une perte de grossesse. Ces symptômes comprennent :

  • des étourdissements
  • douleur à l’épaule
  • des douleurs inexpliquées à l’estomac ou au pelvis
  • des saignements vaginaux qui persistent pendant plusieurs jours
  • faiblesse

Ces symptômes peuvent indiquer une urgence potentielle et nécessitent une attention médicale immédiate.

Résumé

Les saignements d’implantation sont généralement plus courts et moins abondants que les saignements menstruels. Si une personne n’est pas sûre de ce qu’elle ressent, elle peut attendre quelques jours et faire un test de grossesse.

Si, à tout moment au cours d’une grossesse confirmée, les saignements deviennent abondants ou s’accompagnent de crampes douloureuses, une attention médicale est nécessaire.