Les lubrifiants, ou lubrifiants, peuvent rendre les activités sexuelles plus agréables et confortables en réduisant les frictions. Si certaines solutions peuvent être utilisées sans problème, il en existe d’autres que les gens doivent éviter.

Il arrive parfois que les gens ne puissent pas se procurer de lubrifiants personnels. Dans ce cas, elles peuvent envisager d’autres formes de lubrifiant. Toutefois, il est important de choisir une option sûre.

Cet article examine les types de lubrifiants personnels, les alternatives sûres possibles et les variétés à éviter.

Types de lubrifiants

Il existe plusieurs lubrifiants spécialement conçus pour les rapports sexuels, la masturbation et d’autres types d’activités sexuelles. Il s’agit notamment des produits suivants

Les lubrifiants à base d’eau

Les personnes qui préfèrent un lubrifiant complet peuvent envisager les lubrifiants à base d’eau.

Ils n’endommagent pas les préservatifs ou les jouets sexuels et constituent généralement l’option la plus sûre pour les rapports sexuels et la masturbation.

Un inconvénient est que les lubrifiants à base d’eau peuvent s’assécher assez rapidement. Cependant, il suffit de renouveler l’application si nécessaire.

Lubrifiants à base de silicone

Les lubrifiants à base de silicone conviennent aux rapports sexuels car ils n’endommagent pas les méthodes de contraception à base de latex, comme les préservatifs.

Si une personne utilise un sex-toy, elle doit éviter les lubrifiants à base de silicone car ils peuvent endommager les produits en silicone.

Lubrifiants à base d’huile

Les lubrifiants à base d’huile peuvent être utilisés sans danger si les personnes ont des rapports sexuels sans méthode de contraception de barrière. Toutefois, ces types de lubrifiants peuvent endommager les jouets sexuels et les préservatifs en latex. Cela peut augmenter le risque de grossesse et de développement d’une infection.

Vous pouvez être intéressé :

Liste des alternatives de lubrification possibles

Lorsque les personnes ne peuvent pas se procurer de lubrifiants personnels, elles peuvent utiliser l’une des alternatives suivantes :

Aloe vera

L’aloe vera est à base d’eau et peut améliorer l’hydratation de la peau tout en réduisant les irritations. Sa consistance en fait une bonne alternative de lubrifiant.

Toutefois, si quelqu’un utilise un produit à base d’aloe vera comme lubrifiant, il est préférable de vérifier qu’il ne contient pas d’autres ingrédients, comme de l’alcool. En effet, ce dernier peut irriter les organes génitaux.

Le yaourt nature

Le yaourt nature peut être un lubrifiant alternatif utile. Des preuves anecdotiques suggèrent qu’il ne se dessèche pas, qu’il a une consistance appropriée et qu’il est relativement bon marché.

Bien qu’aucune recherche scientifique n’ait examiné son utilisation en tant que lubrifiant, le yaourt a des propriétés thérapeutiques avérées pour traiter la candidose vaginale.

L’huile d’olive

L’huile d’olive est un autre lubrifiant alternatif potentiel, car elle s’étale rapidement et facilement. Cependant, la peau n’absorbe pas facilement ce type d’huile, ce qui signifie qu’elle peut obstruer les pores et entraîner une infection. Si quelqu’un utilise de l’huile d’olive comme lubrifiant, il est important de bien laver la peau par la suite.

L’huile d’olive étant un lubrifiant à base d’huile, il est déconseillé de l’utiliser avec des préservatifs en latex ou d’autres méthodes de contraception à barrière en latex, car elle peut les faire éclater.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’utilisation de l’huile d’olive comme lubrifiant.

Huile de noix de coco vierge

L’huile de noix de coco vierge contient des propriétés anti-inflammatoires et hydratantes. Comme les gens aiment généralement l’odeur et le goût de la noix de coco, elle pourrait être une alternative de lubrifiant appropriée.

Toutefois, comme pour l’huile d’olive, il est déconseillé d’utiliser de l’huile de coco vierge si l’on utilise des méthodes de contraception en latex.

Blancs d’œuf

Des preuves anecdotiques suggèrent que le blanc d’œuf pourrait être un lubrifiant alternatif approprié. En effet, les gens pensent qu’ils ont une consistance similaire à celle de la glaire cervicale.

Cependant, contrairement aux autres options de cette liste, les blancs d’œufs demandent un peu plus d’efforts pour être préparés.

Liste des alternatives à éviter

Il existe des liquides dont on pense qu’ils constituent un bon lubrifiant, mais qui peuvent en fait provoquer des infections et des irritations. En voici quelques-uns :

Vaseline

Les personnes qui utilisent de la vaseline comme lubrifiant peuvent déclencher une infection. Une étude ancienne a révélé que les femmes qui utilisaient de la vaseline comme lubrifiant étaient plus susceptibles de développer une vaginose bactérienne.

En outre, la vaseline est destinée à un usage externe uniquement, et ne convient donc probablement pas aux rapports sexuels avec pénétration ou oraux.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’utilisation de la vaseline comme lubrifiant.

Lotion et savon

Certaines lotions et certains savons contiennent des parfums et des conservateurs, comme les parabènes. Ceux-ci peuvent irriter les organes génitaux et provoquer des infections.

Cependant, les gens peuvent utiliser la lotion ou le savon comme lubrifiant si les produits sont doux ou sans parfum.

Le beurre

Le beurre étant un produit laitier et devant être réfrigéré, son utilisation à des fins sexuelles comporte des risques.

Par exemple, si une personne insère du beurre dans un vagin ou un anus et ne nettoie pas correctement la zone par la suite, le beurre peut commencer à se gâter et devenir rance. Cela peut provoquer une infection due à une prolifération bactérienne.

Cracher

Comme la salive joue un rôle dans le sexe oral, certaines personnes peuvent penser qu’il s’agit d’une bonne alternative au lubrifiant. Cependant, cela pourrait déclencher une infection, tandis qu’il existe un risque que quelqu’un puisse transmettre ou recevoir une infection sexuellement transmissible.

Une étude, qui portait sur les rapports sexuels entre hommes, suggère que ceux qui utilisent la salive comme lubrifiant pourraient propager la gonorrhée. Une étude plus ancienne souligne également que la salive utilisée lors de rapports sexuels oraux pourrait provoquer des infections vaginales à levures.

Vous pouvez être intéressé :

Huile pour bébé

L’huile pour bébé utilisée comme lubrifiant comporte des risques d’empoisonnement, d’infection et d’endommagement des méthodes de contraception de type barrière.

Une étude a examiné l’utilisation de lubrifiants lors de rapports sexuels entre hommes et a établi un lien entre l’huile pour bébé et un taux plus élevé d’infections rectales.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’utilisation de l’huile pour bébé comme lubrifiant.

Résumé

Bien qu’il soit préférable d’acheter et d’utiliser des lubrifiants à base d’eau ou de silicone, il existe des alternatives à envisager si l’on n’est pas en mesure de le faire. Il s’agit notamment de l’aloe vera, du yaourt, de l’huile d’olive et de l’huile de noix de coco vierge.

Les personnes doivent éviter d’utiliser de la vaseline, de la lotion, du beurre ou de la salive comme lubrifiants, en raison du risque accru d’infection ou d’irritation.