Le diabète est une maladie dans laquelle le corps ne produit pas assez ou est résistant à une hormone appelée insuline. Il existe plusieurs types de diabète, dont le type 1, le type 2 et le diabète gestationnel.

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), 34,2 millions de personnes aux États-Unis étaient atteintes de diabète entre 2013 et 2016.

Dans cet article, nous abordons les différents types de diabète, leurs causes et leurs symptômes, la manière de les gérer et s’il est possible de réduire le risque de souffrir de diabète.

Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune qui attaque le pancréas, entraînant une carence en insuline.

Le diabète de type 1 apparaît le plus souvent dans l’enfance ou l’adolescence, mais des personnes de tout âge peuvent développer un diabète de type 1.

Un article paru en 2017 dans Point Care indique que les personnes atteintes de diabète de type 1 représentent 5 à 10 % des diabétiques.

Causes

Le diabète de type 1 se développe en raison d’une réaction auto-immune. Celle-ci amène le système immunitaire, ou les cellules T, à attaquer et à détruire les cellules productrices d’insuline dans le pancréas. Cela signifie que le pancréas est incapable de produire de l’insuline.

Selon une perspective clinique de 2017, les personnes présentant un risque plus élevé de développer un diabète de type 1 ont des marqueurs génétiques spécifiques et des cellules appelées auto-anticorps qui ciblent les cellules du pancréas.

Environ 85 à 90 % des personnes qui finiront par développer un diabète de type 1 ont au moins un type d’auto-anticorps présent dans leur organisme.

Symptômes

Lorsqu’une personne est atteinte de diabète, son organisme ne transporte pas correctement le glucose dans le sang, ce qui entraîne une augmentation du taux de glucose dans le sang et l’urine.

Le diabète peut provoquer les symptômes suivants

  • soif accrue
  • Vous pouvez être intéressé :
  • augmentation de l’appétit
  • augmentation du besoin d’uriner
  • perte de poids
  • fatigue

Facteurs de risque

Les facteurs de risque peuvent inclure:

  • Les antécédents familiaux : Avoir un parent ou un frère ou une sœur atteint de diabète de type 1.
  • L’âge : Bien que les professionnels de la santé diagnostiquent généralement le diabète de type 1 chez les enfants, il peut se développer à tout âge.

Traitement

Le principal traitement du diabète de type 1 consiste à prendre de l’insuline. Selon les CDC , les personnes atteintes de diabète doivent s’injecter de l’insuline tous les jours pour gérer leur taux de glycémie.

Il est essentiel de vérifier et de maintenir régulièrement le taux de sucre dans le sang. Selon les CDC, un taux de glycémie sain permet de prévenir ou de retarder les complications liées au diabète.

Outre le contrôle de la glycémie et l’injection d’insuline, les CDC soulignent également l’importance de

  • d’avoir une alimentation saine
  • d’être physiquement actif
  • de contrôler la pression artérielle et le cholestérol
  • d’avoir une bonne hygiène de sommeil.

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 est la forme la plus courante de diabète. Environ 90 % des personnes atteintes de diabète sont de type 2.

Le diabète de type 2 touche le plus souvent les personnes âgées de plus de 45 ans. Cependant, de plus en plus d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes développent un diabète de type 2 en raison de diverses habitudes de vie, telles qu’une alimentation riche en énergie et un manque d’activité physique.

Causes

Larésistance à l’insuline est à l’origine du diabète de type 2. Cela signifie que l’organisme ne répond pas à l’insuline que le pancréas produit. En général, le pancréas augmente initialement l’apport d’insuline, mais avec le temps, il réduit la quantité d’insuline qu’il produit.

Lorsque le pancréas est incapable de produire suffisamment d’ insuline, cela entraîne une accumulation de glucose dans le sang.

Le diabète de type 2 a un lien génétique fort. Les personnes appartenant à des groupes ethniques minoritaires, par exemple les Afro-Américains et les insulaires du Pacifique, sont plus susceptibles de souffrir de diabète de type 2 que celles d’ascendance européenne, selon un article de 2018.

Symptômes

Les CDC indiquent que les symptômes du diabète de type 2 peuvent se développer lentement sur plusieurs années. Cependant, de nombreuses personnes peuvent ne pas remarquer de symptômes du tout. Pour cette raison, les personnes qui présentent un quelconque facteur de risque doivent effectuer un test sanguin.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque du diabète de type 2 sont les suivants

  • le prédiabète, un état où le taux de sucre dans le sang est plus élevé que d’habitude, mais pas assez pour être diagnostiqué comme un diabète de type 2
  • Vous pouvez être intéressé :
  • l’obésité
  • être âgé de 45 ans ou plus
  • avoir un parent, un frère ou une sœur atteint de diabète de type 2
  • être physiquement inactif
  • avoir souffert de diabète gestationnel ou avoir donné naissance à un bébé de plus de 3 kg.

Traitement

Les personnes atteintes de diabète peuvent gérer leur maladie à domicile avec le soutien d’une équipe de soins.

Certaines personnes peuvent également avoir besoin d’une médiation.

Selon le CDC, un médecin peut prescrire :

  • de l’insuline injectable
  • d’autres médicaments injectables
  • des médicaments oraux contre le diabète

Ces médicaments permettent de gérer le taux de sucre dans le sang et d’éviter les complications.

Les personnes atteintes de diabète de type 2 doivent surveiller régulièrement leur tension artérielle, leur glycémie et leur taux de cholestérol.

Diabète gestationnel

Les femmes enceintes qui ne sont pas déjà atteintes de diabète peuvent développer un diabète gestationnel. Les CDC indiquent que 2 à 10 % des femmes enceintes aux États-Unis développent un diabète gestationnel.

Causes

La grossesse entraîne une certaine résistance à l’insuline.

Les CDC indiquent que les hormones et la prise de poids pendant la grossesse font que l’organisme utilise l’insuline moins efficacement. Cela provoque à son tour une résistance à l’insuline, ce qui augmente les besoins de l’organisme en insuline.

Si l’organisme est incapable de produire suffisamment d’insuline pour compenser la résistance à l’insuline provoquée par la grossesse, une personne peut développer un diabète gestationnel.

Symptômes

Certaines femmes atteintes de diabète gestationnel ne présentent aucun symptôme. Un médecin examinera probablement les antécédents médicaux et les facteurs de risque d’une femme pour déterminer si elle développera un diabète gestationnel pendant la grossesse,

Le diabète gestationnel se développe généralement autour de la 24e semaine de grossesse.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque du diabète gestationnel sont les suivants

  • avoir déjà souffert de diabète gestationnel
  • avoir donné naissance à un bébé pesant plus de 3,5 kg (9 pounds)
  • être obèse
  • être âgée de plus de 25 ans
  • avoir des antécédents familiaux de diabète de type 2
  • syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)
  • être afro-américain, hispanique, latino-américain, amérindien, autochtone d’Alaska, hawaïen autochtone ou insulaire du Pacifique.

Traitement

Le traitement du diabète gestationnel consiste principalement à modifier le mode de vie, par exemple en

  • vérifier le taux de sucre dans le sang
  • adopter un régime alimentaire sain
  • être actif
  • surveiller le bébé pendant la grossesse.

Si ces changements ne permettent pas de contrôler la glycémie, le médecin peut prescrire de l’insuline, de la metformine ou d’autres médicaments.

Prévention

Bien qu’une personne ne puisse pas prévenir le diabète de type 1, elle peut être en mesure de prévenir l’apparition du diabète de type 2. La Fédération mondiale de l’obésité suggère que l’IMC et l’obésité représentent environ 60 % du risque de développer un diabète de type 2.

Pour les personnes atteintes de prédiabète, perdre du poids en limitant les calories et en pratiquant une activité physique réduit de 58 % le risque de développer un diabète de type 2.

Les enfants qui risquent de développer un diabète de type 2 peuvent bénéficier des mesures suivantes

  • d’apprendre à suivre un régime alimentaire sain et à pratiquer une activité physique
  • modifier l’environnement familial et scolaire pour favoriser un mode de vie sain.

Selon les CDC, une alimentation nutritive et équilibrée et la pratique d’une activité physique régulière avant la grossesse peuvent prévenir le diabète gestationnel. Toutefois, les femmes enceintes ne doivent pas essayer de perdre du poids sans en parler à un médecin ou à un diététicien.

Complications

Un diabète non traité peut entraîner d’autres complications. L’une d’entre elles est l’hypoglycémie, qui est un état où le taux de sucre dans le sang chute rapidement. Cette situation nécessite une attention médicale immédiate.

Les symptômes de l’hypoglycémie sont les suivants

  • l’anxiété
  • transpiration, frissons et tremblements
  • irritabilité
  • étourdissements et difficultés de concentration
  • fatigue
  • faim ou nausées

Si une personne ne reçoit pas de traitement pour le diabète de type 1, cela peut conduire à :

  • un œdème cérébral, qui se traduit par une accumulation de liquide autour du cerveau
  • une confusion mentale
  • une perte de conscience
  • coma
  • la mort

Les autres complications comprennent

  • infections fongiques sous la poitrine, entre les doigts et les orteils, les organes génitaux et les aisselles
  • glaucome et cataractes
  • lésions nerveuses
  • maladies rénales
  • hypertension artérielle

Quand consulter un médecin

Il est important de consulter un médecin si des symptômes associés au diabète apparaissent. Cependant, de nombreuses personnes atteintes de diabète peuvent ne remarquer aucun symptôme. Il est essentiel de reconnaître les facteurs de risque qui peuvent augmenter les chances d’une personne de développer un diabète. Toute personne présentant l’un de ces symptômes doit consulter un médecin.

Un médecin pourra tester le diabète de plusieurs façons. Les quatre principaux tests sont les suivants

  • Le test A1C : Ce test mesure le taux de glycémie moyen d’une personne sur une période de 2 à 3 mois.
  • Test de glycémie à jeun : Ce test mesure le taux de glycémie d’une personne après une nuit de jeûne.
  • Test de tolérance au glucose : Ce test mesure la glycémie avant et après qu’une personne ait bu un liquide contenant du glucose.
  • Test de glycémie aléatoire : Une personne peut effectuer ce test à tout moment sans avoir besoin d’être à jeun.

Résumé

Le diabète touche de nombreuses personnes aux États-Unis.

Les deux principaux types de diabète sont le type 1 et le type 2. Le diabète de type 1 est une réaction auto-immune, qu’une personne ne peut prévenir. Le diabète de type 2 est généralement dû à des facteurs liés au mode de vie, ce qui signifie qu’une personne peut le prévenir. Le diabète gestationnel est une forme de diabète qui ne touche que les femmes enceintes.

Il existe de nombreux facteurs de risque pour le diabète. Cependant, une personne peut gérer le diabète en modifiant son mode de vie et en prenant des médicaments si nécessaire.

Il est important de traiter le diabète. Des complications peuvent survenir si le diabète n’est pas traité. Toute personne présentant des symptômes de diabète de type 1 ou des facteurs de risque de diabète de type 2 ou de diabète gestationnel doit consulter un médecin pour obtenir un diagnostic.