Le curcuma peut être consommé sans danger pendant la grossesse en petites quantités. Les femmes enceintes doivent cependant éviter d’utiliser des suppléments ou de prendre des quantités médicinales de cette épice.

Le curcuma est une épice que les gens utilisent depuis des milliers d’années pour ses propriétés gustatives et médicinales. La racine de curcuma a des effets anti-inflammatoires et est riche en antioxydants.

Lisez la suite pour connaître les risques et les avantages potentiels du curcuma pendant la grossesse et découvrez comment inclure le curcuma dans les repas, les boissons et les collations.

Le curcuma est-il sûr pendant la grossesse ?

Les chercheurs n’ont pas mené d’études sur l’innocuité de la consommation de curcuma pendant la grossesse chez l’homme.

Cependant, le curcuma frais ou séché est probablement sans danger lorsque les femmes enceintes le consomment en petites quantités, c’est-à-dire les quantités que l’on trouve généralement dans les repas, comme les currys et autres plats.

Les femmes enceintes doivent éviter de prendre des quantités médicinales de curcuma. Cela inclut les gélules ou les suppléments contenant du curcuma ou de la curcumine, qui est son principal ingrédient actif.

Le curcuma moulu utilisé en cuisine contient des quantités plus faibles de curcumine que les suppléments.

La prise de grandes quantités de curcumine pendant la grossesse peut modifier les niveaux de l’hormone œstrogène dans l’organisme, ce qui peut provoquer des contractions ou des saignements utérins. Ces effets pourraient être suffisants pour déclencher une perte de grossesse ou un accouchement précoce.

Recherche sur le curcuma et la curcumine

Bien qu’il n’existe pas d’études sur les effets du curcuma sur les femmes enceintes, il en existe sur les animaux en gestation. Une étude de 2007 indique que les rats nés de femelles ayant consommé de la curcumine pendant leur grossesse avaient un poids corporel légèrement inférieur.

Une étude ultérieure menée sur des souris établit également un lien entre la consommation de curcumine et un taux d’implantation plus faible ainsi qu’un poids inférieur du fœtus. Ces résultats indiquent que la substance peut nuire au développement de l’embryon et entraver l’implantation.

Cependant, des recherches menées sur des rats femelles non enceintes suggèrent que de grandes quantités de curcuma ou de curcumine peuvent être bénéfiques pour le système reproducteur féminin de diverses manières. Une étude indique que la curcumine peut réduire les kystes ovariens chez les rats atteints du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), par exemple.

Desrecherches indiquent également que la curcumine inhibe la croissance des cellules endométriales en réduisant la production d’œstrogènes chez les animaux.

Il n’est pas possible de confirmer si les résultats seraient les mêmes chez les femmes enceintes, car les chercheurs n’ont réalisé aucune étude avec cette cohorte.

Par conséquent, il est peut-être préférable pour les femmes enceintes d’être prudentes et de limiter la consommation de curcuma pendant la grossesse.

Vous pouvez être intéressé :

Bienfaits potentiels

De nombreuses études font état des bienfaits des propriétés anti-inflammatoires de la curcumine chez les personnes non enceintes.

En raison du manque d’informations sur la curcumine et la grossesse, les professionnels de la santé conseillent aux femmes enceintes de ne pas consommer de quantités médicinales de curcuma. Toutefois, les petites quantités présentes dans les repas et les boissons peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé, notamment :

La prévention de la prééclampsie et d’autres résultats indésirables.

Une inflammation excessive peut entraîner des résultats indésirables de la grossesse, tels qu’une croissance fœtale restreinte et une prééclampsie.

Selon une étude de 2017 sur des souris enceintes, la curcumine peut inhiber l’inflammation. Cela peut conduire à :

  • une réduction de la pression artérielle systolique et de la protéinurie (symptômes de la prééclampsie).
  • une augmentation du nombre de naissances vivantes
  • une augmentation du poids du fœtus
  • une augmentation du poids du placenta
  • une diminution du taux de résorption fœtale (désintégration et assimilation du fœtus dans l’utérus).

Une autre étude en éprouvette indique également que l’activité anti-inflammatoire de la curcumine pourrait potentiellement prévenir la prééclampsie.

Ces études ne portant pas sur des humains, les chercheurs ne peuvent pas dire si la curcumine produira les mêmes résultats chez les femmes enceintes.

Développement du cerveau du fœtus

L’inflammation peut affecter le développement neurologique du fœtus. Une étude de 2018 rapporte que des niveaux élevés d’inflammation pendant la grossesse ont des associations avec des scores de mémoire fonctionnelle plus faibles chez les nourrissons à l’âge de 2 ans.

Selon les National Institutes of Health (NIH), l’inflammation maternelle au début de la grossesse peut également contribuer à un risque accru d’autisme chez certains enfants.

Une meilleure santé bucco-dentaire

Pendant la grossesse, les femmes ont souvent des saignements des gencives. Connus sous le nom de gingivite, cette inflammation et ces saignements résultent des fluctuations hormonales. Les recherches estiment que 30 à 100 % des femmes souffrent de gingivite pendant la grossesse.

Si la consommation de repas contenant de la curcumine peut réduire l’inflammation, il est également possible d’utiliser ce composé de manière topique pour stopper la gingivite et le gonflement.

Dans une étude sur des personnes non enceintes, les chercheurs ont constaté que le bain de bouche au curcuma avait des propriétés antiplaques, anti-inflammatoires et antimicrobiennes comparables à celles d’un bain de bouche antimicrobien standard contre la gingivite.

Toutefois, les femmes enceintes qui souhaitent utiliser un bain de bouche au curcuma doivent le faire avec prudence. Vérifiez toujours que le produit a une faible teneur en curcuma et parlez-en d’abord à un médecin.

Comment prendre du curcuma

Les femmes enceintes peuvent ajouter du curcuma à leurs repas et à leurs boissons pour leur donner de la couleur et de la saveur. Il est sûr d’utiliser l’épice en poudre ou la racine de curcuma fraîche dans les quantités recommandées.

Essayez :

  • de saupoudrer du curcuma sur des œufs, des céréales ou des légumes cuits
  • mélanger le curcuma dans des smoothies ou des jus de fruits
  • préparez un thé au curcuma en ajoutant une cuillère à café de curcuma et un filet de citron dans une tasse d’eau bouillante et en sucrant avec du miel.
  • incorporer du curcuma – avec une pincée de poivre noir, de cardamome, de cannelle et de gingembre – dans du lait chaud pour créer un lait doré
  • ajouter de la racine de curcuma râpée dans la casserole pour préparer une soupe de légumes ou un ragoût.
  • Vous pouvez être intéressé :

Résumé

Le curcuma pendant la grossesse est probablement sans danger lorsque les personnes le consomment dans les quantités généralement présentes dans les aliments et les boissons.

La plupart des experts s’accordent à dire que les femmes enceintes doivent éviter de consommer les quantités médicinales de curcumine que contiennent les suppléments. Bien que les chercheurs ne puissent confirmer les risques réels de la consommation de grandes quantités de curcumine par les femmes enceintes, il est possible qu’elle déclenche un travail précoce ou une fausse couche.

Des quantités culinaires de curcuma peuvent néanmoins apporter plusieurs avantages liés à l’anti-inflammation aux femmes enceintes, en particulier lorsqu’elles consomment l’épice dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Les personnes qui ont des inquiétudes ou des questions sur l’utilisation du curcuma pendant la grossesse ou l’allaitement devraient en discuter avec leur médecin.