La trichomycose, également connue sous le nom de trichobactériose, est une infection bactérienne qui se produit principalement dans les poils des aisselles. Dans de rares cas, l’infection peut se produire ailleurs, par exemple dans les poils pubiens ou les poils entre les fesses.

Le principal symptôme de la trichomycose est la présence de nodules colorés sur la tige du poil, ce qui peut donner l’impression que le poil est plus épais. Cependant, certaines personnes ne ressentent aucun symptôme de l’infection.

Toute personne qui pense être atteinte de trichomycose doit consulter un médecin ou un dermatologue pour obtenir un diagnostic.

Certaines personnes peuvent avoir besoin d’antibiotiques pour traiter la trichomycose.

Dans cet article, nous abordons la trichomycose, ses symptômes et ses traitements. Nous abordons également les bonnes pratiques d’hygiène et les cas où il faut consulter un médecin.

Photo

Qu’est-ce que c’est ?

La trichomycose est une infection bactérienne due à la prolifération d’un type de bactérie appelé Corynebacterium.

Corynebacterium se développe le plus efficacement dans les zones humides du corps, telles que :

  • les aisselles
  • l’aine
  • l’espace entre les fesses

Le nom spécifique de la trichomycose change en fonction de la zone infectée par la bactérie. Par exemple, la trichomycose axillaire se produit dans les aisselles, tandis que la trichomycose pubienne se développe dans les poils pubiens.

Vous pouvez être intéressé :

La trichomycose est plus fréquente dans les poils des aisselles. Une revue dans le Journal international de trichologie note que sur 56 cas confirmés de trichomycose, 97,4 % sont survenus au niveau des aisselles. L’infection d’autres zones était rare.

Une infection par la trichomycose provoque des nodules, qui se collent à la tige du poil, où ils se développent et se multiplient.

Ces nodules sont le plus souvent jaunes, les nodules rouges et noirs étant moins fréquents.

Comme les nodules peuvent être l’un des seuls symptômes, de nombreuses personnes ne remarquent pas qu’elles ont une infection. Avec le temps, l’infection peut devenir chronique, et les symptômes peuvent devenir plus visibles et inconfortables.

Traitement

Le traitement de la trichomycose est généralement simple.

Les nodules créés par la bactérie adhèrent à la tige du poil avec une substance adhésive puissante, ce qui les rend difficiles à enlever.

Le traitement commence généralement par le rasage des poils affectés et de la zone environnante pour éliminer autant de bactéries que possible.

Les médecins peuvent ensuite prescrire des antibiotiques topiques, comme l’érythromycine ou la clindamycine. Ils peuvent également recommander une crème ou une pommade contenant du peroxyde de benzoyle.

Si les antibiotiques topiques ne sont pas efficaces, ou si l’infection revient sans cesse, les médecins peuvent prescrire un antibiotique oral. Cependant, les infections de trichomycose sont superficielles, et la plupart peuvent être traitées par des méthodes topiques.

Hygiène

Le respect de bonnes pratiques d’hygiène est un élément important du traitement et de la prévention de la trichomycose. Une bonne hygiène peut aider à se débarrasser des bactéries indésirables et à les empêcher de revenir.

Les bonnes pratiques d’hygiène comprennent

  • laver la zone affectée tous les jours avec de l’eau et du savon
  • porter des vêtements respirants pour permettre à l’air de circuler dans la zone affectée
  • éviter les vêtements serrés ou synthétiques qui peuvent retenir l’humidité dans la zone concernée
  • utiliser une poudre sans talc, comme du talc pour bébé, pour garder la zone sèche et empêcher l’accumulation d’humidité
  • sécher soigneusement le corps après le bain ou la baignade.

Les médecins peuvent également recommander aux personnes qui transpirent abondamment d’utiliser un déodorant anti-transpiration pour bloquer la transpiration supplémentaire des aisselles.

Symptômes

Les symptômes d’une infection à la trichomycose peuvent varier.

Certaines personnes ne présentent aucun symptôme visible, et les médecins peuvent ne découvrir l’infection qu’après une inspection minutieuse.

D’autres peuvent remarquer les nodules jaunes, rouges ou noirs caractéristiques qui adhèrent à la tige du poil. La texture des poils des aisselles peut également changer.

D’autres changements peuvent indiquer la présence d’une trichomycose :

  • une sueur malodorante ou acide
  • un excès de sueur dans la zone affectée
  • des taches de sueur importantes sur les vêtements
  • Vous pouvez être intéressé :
  • sueur foncée ou de couleur différente
  • perte de cheveux dans la zone affectée

Ces symptômes sont le signe qu’il faut consulter un médecin ou un dermatologue pour obtenir un diagnostic. L’infection ne présente aucune complication à long terme, mais un traitement précoce peut la rendre plus facile à soigner.

Causes

Une infection à la trichomycose se produit lorsque des Corynebacterium se développent et se multiplient dans une zone. Une fois que ces bactéries se fixent sur les tiges des cheveux, elles peuvent être difficiles à éliminer et se multiplier davantage, provoquant une infection.

La trichomycose n’est généralement pas contagieuse. Cependant, les chercheurs ont noté des cas de transmission de l’infection d’une personne à l’autre dans des environnements très proches et surpeuplés, comme parmi les membres d’une équipe sportive.

Parfois, l’infection peut se propager à plusieurs zones du corps à la fois. Un traitement précoce est essentiel pour éviter que les symptômes ne s’aggravent ou ne deviennent inconfortables.

La trichomycose peut toucher n’importe qui, mais elle est plus fréquente dans les régions du monde au climat chaud et humide.

Parmi les autres facteurs de risque pouvant influencer l’infection, citons la transpiration excessive des aisselles, le fait de ne pas raser la zone et une mauvaise hygiène.

La trichomycose semble toucher plus souvent les hommes que les femmes, mais cela peut s’expliquer par le fait que les femmes ont plus tendance à se raser les aisselles.

Quand consulter un médecin

Toute personne qui remarque des symptômes de trichomycose doit consulter un médecin pour un diagnostic et un traitement. D’autres affections pouvant provoquer des symptômes similaires, un diagnostic approfondi est essentiel dans chaque cas.

Un traitement précoce peut rendre l’infection plus facile à éliminer.

Si une personne sous traitement présente des symptômes qui ne disparaissent pas ou qui s’aggravent, elle doit demander conseil à son médecin.

Résumé

La trichomycose est une infection topique qui survient dans les zones humides du corps – le plus souvent, les aisselles. Les bactéries se fixent sur la tige du poil, produisant des nodules généralement jaunâtres mais parfois rouges ou noirs.

Les symptômes sont généralement légers ou légèrement inconfortables. La trichomycose répond généralement bien au traitement.

De bonnes pratiques d’hygiène pour garder la zone propre et sèche peuvent aider à prévenir d’autres infections.