L’espace situé entre les poumons et la cage thoracique s’appelle l’espace pleural. Normalement, il y a une petite quantité de liquide dans cet espace.

Parfois, un excès de liquide peut s’accumuler dans l’espace pleural. Les médecins appellent cela un épanchement pleural. Il peut provoquer plusieurs symptômes, notamment une incapacité à respirer correctement.

Une thoracentèse, également appelée ponction pleurale, est une procédure qui permet d’éliminer ce liquide.

Lisez ce qui suit pour savoir comment fonctionne une thoracentèse, comment vous préparer à l’intervention et quels sont les risques et complications potentiels. Nous expliquons également en quoi la thoracentèse diffère des autres types de procédures de drainage.

Qu’est-ce qu’une thoracentèse ?

Une thoracentèse est une procédure qui implique l’utilisation d’une aiguille pour retirer l’excès de liquide de l’espace pleural entre les poumons et la paroi thoracique.

Le terme médical pour désigner une accumulation de liquide dans l’espace pleural est l’épanchement pleural. Parmi les causes potentielles d’un épanchement pleural, on peut citer

  • les complications d’une intervention chirurgicale
  • pneumonie
  • les maladies pulmonaires chroniques
  • insuffisance cardiaque congestive
  • une maladie rénale grave
  • certains types de cancer

Vous pouvez être intéressé :

Quand une thoracentèse est-elle utilisée ?

Les médecins peuvent effectuer une thoracentèse pour l’une des deux raisons suivantes :

  • Des raisons diagnostiques : Une thoracentèse peut aider les médecins à identifier la cause de l’épanchement pleural.
  • Raisons thérapeutiques : Un excès de liquide dans l’espace pleural comprime les poumons, ce qui rend difficile une respiration correcte. L’élimination du liquide réduit la pression sur les poumons, soulageant ainsi la douleur et l’essoufflement.

Comment se préparer à une thoracentèse

Lorsqu’il prépare une personne à une thoracentèse, le médecin peut.. :

  • passer en revue tous les médicaments que prend la personne et modifier les types ou les dosages si nécessaire
  • demander des analyses de sang pour vérifier si le sang de la personne coagule normalement.
  • demander si la personne est enceinte.

Comment se déroule l’intervention ?

Une thoracentèse dure généralement entre 10 et 15 minutes, en fonction de la quantité de liquide dans l’espace pleural. Plus il y a de liquide à évacuer, plus l’intervention est longue.

Avant l’intervention

Avant l’intervention, le médecin peut effectuer une échographie thoracique pour identifier la zone où se trouve la plus grande quantité de liquide. Plus tard, le médecin insérera l’aiguille dans cet espace.

Avant de procéder à l’intervention, le médecin stérilisera le site d’injection et administrera un anesthésique local.

Pendant l’intervention

Les personnes restent généralement éveillées pendant la thoracentèse. Le médecin peut demander à la personne de se placer sur le bord d’une chaise ou d’un lit, la tête et les bras reposant sur une table. Cette position permet d’écarter les espaces entre les côtes, ce qui facilite l’insertion de l’aiguille dans l’espace pleural par le médecin.

Le médecin peut demander à la personne de retenir sa respiration pendant l’intervention. Certaines personnes ressentent le besoin de tousser au fur et à mesure que le liquide s’écoule et que leur poumon se dilate à nouveau. Il est très important de rester aussi immobile que possible tout au long de l’intervention pour éviter tout dommage accidentel aux poumons.

S’il y a beaucoup de liquide à retirer de l’espace pleural, le médecin peut fixer un tube à l’aiguille pour faciliter le drainage. La personne peut ressentir une sensation de tirage lorsque le liquide quitte sa poitrine.

À la fin de l’intervention, le médecin retire l’aiguille et recouvre la zone avec un pansement.

Après l’intervention

Après la thoracentèse, la personne subit une radiographie pour vérifier que l’intervention a réussi. Elle sera ensuite soumise à une période de surveillance attentive afin de s’assurer qu’elle ne développe pas de complications.

Un médecin enverra des échantillons de liquide à un laboratoire pour aider à identifier la cause de l’épanchement pleural. Les résultats aideront le médecin à poser un diagnostic précis et à fournir un traitement approprié.

Temps de récupération

La plupart des personnes qui subissent une thoracentèse quittent l’hôpital le jour même de l’intervention. Leur médecin leur donnera des instructions sur la façon de s’occuper du site d’injection à la maison. Si nécessaire, la personne peut prendre de l’acétaminophène pour soulager la douleur.

En général, il n’est pas nécessaire d’administrer un sédatif pour une thoracentèse. Toutefois, si une personne reçoit un sédatif, elle doit prendre des dispositions pour que quelqu’un l’accompagne chez elle après l’intervention.

Le temps de récupération varie d’une personne à l’autre. Les personnes qui développent des complications connaîtront une période de récupération plus longue.

Vous pouvez être intéressé :

Risques et complications

Selon le National Heart, Lung, and Blood Institute, une thoracentèse peut donner lieu aux complications suivantes :

  • douleur
  • saignement
  • ecchymoses
  • infection
  • présence d’air autour du poumon, appelée pneumothorax ou collapsus pulmonaire.

Dans de rares cas, une thoracentèse peut blesser le foie ou la rate.

Les personnes qui subissent une thoracentèse doivent faire l’objet d’une surveillance attentive après l’intervention afin de s’assurer qu’elles ne développent pas de complications. Un professionnel de la santé surveillera étroitement la respiration et la tension artérielle de la personne. Si la personne se rétablit bien, elle pourra rentrer chez elle.

Une fois chez elle, la personne doit appeler son médecin si elle présente l’un des symptômes suivants :

  • un saignement au point d’injection
  • difficulté soudaine à respirer
  • douleur lors d’une respiration profonde
  • une toux qui produit du sang

Procédures similaires

La thoracentèse présente des similitudes avec deux autres types de procédures de drainage : la paracentèse et l’insertion d’un drain thoracique. Le tableau ci-dessous présente les principales similitudes et différences entre ces trois procédures.

ProcédureThoracentèseParacentèseDrain thoracique
Type de procédureprocédure programmée procédure programméegénéralement une procédure d’urgence
Emplacement du drainage drainage du liquide de l’espace pleural dans la poitrinedrainage du liquide de la cavité péritonéale dans l’abdomendrainage de sang, de liquide ou d’air autour des poumons, du cœur ou de l’œsophage.
Objectiffacilite la respiration et empêche la compression des poumonsréduit le gonflement de l’abdomentraite certaines urgences médicales
Méthode de drainage utilisation d’une petite aiguille ou d’un tube utilisation d’une aiguille fine et creuse ou d’un cathéter insertion d’un tube par une incision de scalpel.
Durée 15 à 30 minutes jusqu’à 45 minutes le tube reste généralement en place pendant plusieurs jours

Résumé

Une thoracentèse est une procédure relativement simple qui consiste à utiliser une aiguille pour retirer du liquide de l’espace pleural. Les médecins peuvent utiliser cette procédure comme outil de diagnostic ou comme traitement.

Une thoracentèse peut entraîner des complications mineures, telles que des douleurs, des hématomes ou des saignements au niveau du point de ponction. Elle peut également entraîner des complications plus graves, telles qu’une infection ou un pneumothorax. Après l’intervention, la personne fera l’objet d’une surveillance attentive afin de réduire le risque de complications.

Ce type d’intervention médicale ne convient pas à tout le monde. Les personnes doivent discuter de leurs options de traitement avec leur médecin.