Les ganglions lymphatiques sont de petites glandes situées à divers endroits du corps, notamment dans la tête, le cou, les aisselles et l’aine.

Les ganglions lymphatiques sont un élément essentiel du système immunitaire de l’organisme. Ils piègent les virus, les bactéries et autres microbes envahissants. Ensuite, certains globules blancs présents dans les ganglions lymphatiques détruisent ces envahisseurs.

Les ganglions lymphatiques de l’aine sont également appelés ganglions fémoraux ou inguinaux.

La plupart du temps, les gens ne peuvent ni voir ni sentir leurs ganglions lymphatiques. Cependant, si les ganglions gonflent, ils peuvent être sensibles et douloureux. Lorsque cela se produit, c’est généralement le signe que l’organisme lutte contre une maladie ou une inflammation.

Des ganglions lymphatiques gonflés à l’aine peuvent indiquer une infection ou une inflammation à proximité de ces ganglions lymphatiques.

Dans cet article, découvrez les causes possibles du gonflement des ganglions lymphatiques de l’aine, ainsi que le moment où il faut consulter un médecin.

Cellulite

La cellulite est un type d’infection qui envahit les couches profondes de la peau. Plus de 14 millions de cas de cellulite sont recensés chaque année aux États-Unis.

L’Académie américaine de dermatologie indique que la partie inférieure de la jambe ou le pied est un site courant de cellulite chez les adultes. Si l’infection se produit dans cette zone, elle peut provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques dans l’aine.

Toute rupture de la peau peut provoquer une cellulite, qui peut produire les symptômes suivants près du site de la blessure :

  • rougeur
  • gonflement
  • chaleur
  • sensibilité
  • fièvre ou frissons
  • Vous pouvez être intéressé :
  • fatigue

La cellulite peut devenir grave sans traitement. Les personnes qui présentent des symptômes de cellulite doivent consulter un médecin.

Infections sexuellement transmissibles

Une personne peut contracter une infection sexuellement transmissible (IST) si elle a un contact sexuel avec une autre personne atteinte d’une infection. Les IST, comme la gonorrhée, la syphilis, l’herpès génital et le VIH, peuvent provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques de l’aine.

Les symptômes des IST sont très variables, mais ils peuvent inclure les éléments suivants

  • une douleur, un gonflement ou des démangeaisons dans la zone génitale
  • pertes inhabituelles du pénis ou du vagin
  • cloques, plaies ou verrues sur les organes génitaux
  • des saignements intermenstruels
  • fièvre, maux de tête ou fatigue.

De nombreuses IST ne présentent aucun symptôme, c’est pourquoi il faut se soumettre régulièrement à des tests de dépistage.

Démangeaison du jocker

L’eczéma du sportif est une infection fongique qui touche souvent l’aine, les fesses et l’intérieur des cuisses. En plus du gonflement des ganglions lymphatiques de l’aine, elle peut provoquer de fortes démangeaisons et une éruption cutanée en forme d’anneau.

Le prurit du jocker est un symptôme d’une infection par la teigne. Les crèmes ou poudres antifongiques en vente libre qui traitent la teigne disparaissent souvent.

Si l’éruption ne disparaît pas avec un traitement antifongique, il est préférable de consulter un médecin.

Infections à levures vaginales ou péniennes

La prolifération d’un champignon appelé Candida peut provoquer une infection dans le vagin ou sur le pénis.

Comme pour les autres infections fongiques de la zone génitale, cette infection peut affecter les ganglions lymphatiques de l’aine. Les autres symptômes d’une infection à levures sont les suivants

  • des brûlures pendant la miction
  • démangeaisons et irritation de la peau
  • pertes blanches, grumeleuses et malodorantes
  • rougeurs et bosses pouvant contenir du pus

Les infections à levures vaginales ou péniennes répondent souvent bien aux médicaments antifongiques. Si c’est la première fois qu’une infection à levures se produit, il est conseillé de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic avant de la traiter à domicile.

La maladie des griffes du chat

Vous pouvez être intéressé :

La maladie des griffes du chat, également appelée fièvre des griffes du chat, est une infection bactérienne. Une personne peut la contracter si un chat infecté la griffe et brise la peau.

La maladie des griffes du chat peut également se développer si un chat infecté lèche une plaie ouverte sur le corps d’une personne.

Si cette infection se produit sur les pieds ou les jambes, elle peut provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques dans l’aine.

Les autres symptômes de la maladie des griffes du chat sont les suivants

  • un gonflement, une douleur ou une rougeur près de la griffure ou de la plaie
  • des plaies rondes et surélevées contenant du pus
  • fièvre
  • fatigue
  • maux de tête
  • manque d’appétit

Les chats infectés ne présentent généralement aucun signe de maladie. La maladie des griffes du chat disparaît souvent avec le temps chez les personnes qui ont un système immunitaire sain.

Elle peut entraîner des complications graves chez certaines personnes, mais c’est rare.

Infections des voies urinaires

Les bactéries peuvent provoquer des infections des voies urinaires (IVU) et de la vessie, entraînant un gonflement des ganglions lymphatiques de cette zone. Parmi les autres symptômes, citons

  • envie fréquente d’uriner
  • miction douloureuse
  • sensation de brûlure ou de picotement dans la région
  • peu d’urine

Ces infections peuvent parfois nécessiter la prise d’antibiotiques. Les infections urinaires peuvent entraîner des infections plus graves si la personne ne reçoit pas de traitement.

Blessures aux pieds

Si une personne se coupe ou se fait une ampoule au pied, des bactéries peuvent pénétrer à travers la peau et provoquer une infection. Cette infection peut, à son tour, provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques de l’aine.

Les personnes atteintes de diabète ou de neuropathie sont particulièrement exposées au risque de se blesser au pied sans s’en rendre compte. Elles doivent vérifier quotidiennement si leurs pieds présentent des signes de blessure et éviter de se promener pieds nus à l’extérieur.

Le pied d’athlète

Le pied d’athlète, également appelé tinea pedis, est une infection fongique qui affecte les pieds.

On peut contracter l’infection en marchant pieds nus dans des lieux publics humides, comme les piscines et les vestiaires.

Lorsque l’organisme combat le champignon, il peut provoquer un gonflement des ganglions lymphatiques dans l’aine. Cependant, le pied d’athlète n’est pas une cause fréquente de ce symptôme, de sorte qu’une personne présentant des ganglions lymphatiques enflés à l’aine doit envisager d’autres causes avant de supposer que le pied d’athlète est responsable.

Les symptômes courants du pied d’athlète sont les suivants :

  • des démangeaisons et des brûlures entre les orteils
  • desquamation ou pelage de la peau des pieds, en particulier entre les orteils
  • gonflement des pieds ou des orteils
  • peau craquelée ou ampoules sur les pieds ou les orteils.

Certains cancers

Dans de rares cas, le gonflement des ganglions lymphatiques de l’aine peut être le signe de certains types de cancer qui affectent la région.

Les types de cancer peuvent inclure

  • le cancer des testicules
  • cancer des ovaires
  • le cancer de l’utérus
  • mélanome, s’il touche la partie inférieure du corps.

Ces cancers peuvent présenter très peu de symptômes au début. Si une personne remarque des ganglions lymphatiques gonflés à l’aine sans cause évidente, elle doit consulter un médecin pour une évaluation.

Pourquoi les ganglions lymphatiques enflent-ils ?

Lorsqu’une infection, une inflammation, une blessure ou une autre maladie affecte le corps, les ganglions lymphatiques peuvent gonfler car ils rassemblent les cellules nocives et les filtrent.

Une personne peut sentir les ganglions lymphatiques enflés en appuyant doucement sur la zone. Ils peuvent être sensibles ou douloureux.

Un ganglion lymphatique gonflé dans une zone peut signaler une inflammation ou une infection dans cette zone spécifique du corps. Les médecins parlent alors de lymphadénopathie localisée.

Par exemple, des ganglions lymphatiques gonflés dans le cou peuvent être le symptôme d’un rhume ou d’une grippe. Des ganglions lymphatiques gonflés à l’aine sont généralement le signe d’une infection ou d’une inflammation des organes génitaux ou du bas du corps, comme les jambes ou éventuellement les pieds.

Lorsque plus d’une zone de ganglions lymphatiques enfle, on parle de lymphadénopathie généralisée. Cela peut signifier que la personne souffre d’une infection dans tout le corps, d’un mauvais drainage ou d’un trouble du système immunitaire.

Exemples :

Quand consulter un médecin

Il faut consulter un médecin en cas de gonflement persistant des ganglions lymphatiques qui ne s’atténue pas au bout de quelques jours, ou si les ganglions lymphatiques sont douloureux ou gênants.

Le traitement du gonflement des ganglions lymphatiques dépend de sa cause. Par exemple, la cellulite ou les infections cutanées nécessitent généralement des antibiotiques.

L’eczéma marginé ou le pied d’athlète peuvent disparaître avec des médicaments antifongiques. Si la cause de l’infection n’est pas claire, le médecin peut effectuer des tests pour détecter d’autres pathologies.

Après avoir traité la cause sous-jacente, les ganglions lymphatiques enflés retrouveront leur taille normale.

Résumé

Le gonflement des ganglions lymphatiques n’est pas une maladie. Ils sont le signe que l’organisme combat une infection.

Dans la plupart des cas, il est préférable de consulter un médecin pour déterminer la cause du gonflement des ganglions lymphatiques de l’aine. Le médecin peut recommander le traitement nécessaire ou demander des tests supplémentaires pour confirmer le diagnostic.