La vulve est la partie extérieure des organes génitaux féminins. La vulve est une zone de peau très sensible qu’il faut traiter avec précaution pour éviter les irritations.

Il existe plusieurs causes potentielles d’irritation de la vulve. Il peut s’agir d’affections bénignes, telles que la dermatite de contact, ou d’affections plus graves.

Une personne peut généralement traiter une vulve irritée avec des remèdes maison. Toutefois, si l’irritation ne disparaît pas ou s’aggrave, il peut être judicieux de consulter un médecin.

Poursuivez votre lecture pour connaître les causes possibles d’une vulve irritée, ainsi que les moyens de soulager les symptômes.

Causes

Les causes potentielles d’une vulve irritée sont nombreuses :

  • Laménopause ou les médicaments hormonaux: Les changements hormonaux, dus à la ménopause ou aux médicaments hormonaux, comme les pilules contraceptives, peuvent réduire les sécrétions vaginales et provoquer une sécheresse irritante.
  • Transpiration: La transpiration emprisonnée, comme lors du port de vêtements serrés ou après une séance de sport, peut provoquer des démangeaisons et des irritations.
  • Allergies ou dermatites: Les réactions allergiques aux savons, aux crèmes hydratantes ou à d’autres produits chimiques peuvent irriter la vulve.
  • Infection bactérienne: Les infections courantes, comme les infections urinaires, peuvent provoquer des douleurs et des démangeaisons dans cette zone.
  • Eczéma: L’eczéma est une affection cutanée qui peut se manifester sur n’importe quelle partie du corps, y compris la vulve.
  • Psoriasis: Le psoriasis génital peut affecter environ 30 à 60 % de toutes les personnes atteintes de psoriasis.
  • Lichen scléreux: Le lichen scléreux provoque de petites plaques de peau blanche autour des organes génitaux.
  • Folliculite: Un follicule pileux infecté ou un poil incarné, généralement dû au rasage, peut irriter la peau et provoquer une folliculite.
  • Lichen plan: Le lichen plan est une affection cutanée inflammatoire qui provoque une éruption squameuse.
  • Vous pouvez être intéressé :
  • Infections à levures: Parfois appelée muguet vaginal, une infection à levures peut provoquer des démangeaisons et une irritation, ainsi que des pertes blanches.
  • Infections sexuellement transmissibles (IST): De nombreuses IST peuvent causer une irritation de la vulve, notamment la chlamydia, la gonorrhée, la trichomonase, les verrues génitales et l’herpès génital.
  • Cancer de la vulve: Les symptômes peuvent inclure des démangeaisons, des piqûres ou des saignements persistants, une peau plus rouge ou plus pâle que d’habitude, l’apparition d’une éruption cutanée, de bosses ou d’ulcères, ou des douleurs dans le bassin. Le cancer de la vulve est rare.

Symptômes

Les symptômes varient en fonction de la cause de l’irritation. Dans certains cas, les symptômes apparaissent sur la vulve ; d’autres fois, une personne peut remarquer des symptômes dans d’autres zones.

Irritants ou allergènes

Si des irritants ou des allergènes sont à l’origine de l’irritation, une personne peut également ressentir des picotements ou des brûlures.

Si les irritants sont à l’origine du problème, les symptômes se manifestent généralement peu après le contact avec un irritant, comme les savons, les parfums ou les lubrifiants. Un allergène peut ne pas provoquer de symptômes avant quelques jours. Une personne peut avoir une réaction allergique après avoir lavé des vêtements avec un détergent différent.

Les personnes souffrant d’affections cutanées, telles que le psoriasis, eczema, le lichen scléreux ou le lichen plan, peuvent remarquer des plaques de peau irritée sur la vulve. Ces plaques peuvent également apparaître sur d’autres parties du corps.

IST

Les symptômes des IST sont très variables. Certaines personnes ne ressentent aucun symptôme. Les symptômes possibles des IST peuvent être les suivants

  • une miction douloureuse
  • des frissons ou de la fièvre
  • douleur pendant ou après les rapports sexuels
  • bosses, ampoules ou plaies sur les organes génitaux ou près de l’anus
  • démangeaisons
  • des taches ou des pertes inhabituelles inexpliquées
  • une éruption cutanée anormale
  • une douleur dans le bas-ventre

Infection à la levure

Une infection à levures peut provoquer des symptômes visibles, notamment

  • rougeur
  • un gonflement
  • une sensation de brûlure et de démangeaison
  • des douleurs pendant les rapports sexuels
  • des pertes blanches épaisses

Hormones

Si les hormones sont à l’origine de l’irritation, la personne peut également ressentir une sécheresse, une sensibilité ou des picotements. Chez certaines personnes, la vulve devient sensible au moindre contact, par exemple lorsqu’on s’essuie après avoir uriné.

Vous pouvez être intéressé :

Diagnostic

Dans certains cas, une personne peut être en mesure de gérer ses symptômes à domicile. Par exemple, si une éruption cutanée apparaît après l’utilisation d’un nouveau savon, elle devrait disparaître dès que la personne utilisera une formule plus sensible.

Toutefois, si la situation s’aggrave ou si la vulve présente des douleurs, une gêne, des démangeaisons ou des brûlures inexpliquées, il est préférable de consulter un médecin.

Ce dernier peut effectuer des tests pour déterminer la cause de l’inconfort, de la douleur ou des démangeaisons. Les tests typiques comprennent une analyse d’urine et des prélèvements vaginaux.

Traitement et remèdes maison

Le traitement approprié dépend de la cause de la gêne. Par exemple, si une dermatite est en cause, le traitement peut consister simplement à identifier et à éviter l’irritant.

Si une personne a contracté une IST, un médecin peut être en mesure de prescrire des médicaments pour traiter l’infection. S’il est possible de guérir certaines IST, d’autres sont des affections qu’une personne devra gérer à long terme.

Si une infection à levures est à l’origine de l’irritation, une crème antifongique topique en vente libre résoudra généralement les symptômes. Si l’infection ne disparaît pas, le médecin devra peut-être prescrire une crème médicamenteuse plus puissante.

Un médecin peut traiter les infections bactériennes, y compris les infections urinaires, par un traitement antibiotique.

Les remèdes maison pour les éruptions cutanées, les problèmes de peau et les irritations dues aux changements hormonaux sont les suivants

  • utiliser une crème hydratante
  • prendre des antihistaminiques en vente libre
  • utiliser des crèmes ou des onguents anti-démangeaisons
  • essayer des bains à l’avoine
  • appliquer des compresses froides pour engourdir la douleur
  • utiliser un lubrifiant en cas d’irritation pendant les rapports sexuels.

Dans certains cas, il est possible de prévenir l’irritation. Par exemple, si une personne se rase, l’utilisation d’un rasoir bien aiguisé ou le fait de laisser des poils dans la zone concernée peut aider à prévenir la folliculite.

Quand consulter un médecin

Les personnes doivent consulter un médecin si :

  • il n’y a pas d’explication à l’irritation
  • l’irritation s’aggrave
  • elles ressentent des douleurs pendant les rapports sexuels
  • ils présentent d’autres symptômes, comme de la fièvre ou des frissons.

Ces symptômes peuvent être des signes de problèmes médicaux qu’un médecin peut aider à traiter.

Résumé

Une vulve irritée peut être due à de nombreux problèmes différents. Dans certains cas, il est possible de soulager l’irritation chez soi à l’aide de remèdes maison.

Si une personne est préoccupée par une irritation de la vulve, elle doit envisager de consulter un médecin. La plupart des causes médicales d’une irritation de la vulve se résolvent avec des traitements tels que des antibiotiques ou des crèmes antifongiques.