Une hydrocèle est un gonflement indolore du scrotum qui se produit lorsque du liquide s’accumule dans la fine couche de peau entourant un testicule.

Elle est fréquente chez les nouveau-nés de sexe masculin et disparaît généralement sans traitement au cours de la première année de vie.

Chez les hommes plus âgés, l’hydrocèle peut avoir plusieurs causes différentes, notamment une blessure ou une infection.

Le diagnostic est généralement simple et il n’y a souvent pas besoin de traitement. Dans cet article, vous en saurez plus sur les hydrocèles, notamment sur leurs symptômes et sur le moment où il faut consulter un médecin.

Qu’est-ce que c’est ?

Une hydrocèle est une accumulation de liquide dans la membrane du testicule qui provoque un gonflement du scrotum.

Les femmes peuvent également présenter une hydrocèle le long du canal de Nuck, mais c’est très rare.

Environ 10 % des nouveau-nés de sexe masculin présentent une hydrocèle, qui disparaît généralement avant l’âge d’un an.

Le gonflement peut se produire sur un ou deux côtés du scrotum. Il ne provoque pas de douleur mais peut être inconfortable, en particulier lorsque le gonflement est important.

Symptômes

Habituellement, les hydrocèles ne provoquent aucune douleur, et le seul symptôme est un gonflement du scrotum.

Cependant, chez les adultes, les hydrocèles peuvent être inconfortables. Plus la quantité de liquide dans l’hydrocèle est importante, plus le scrotum semble lourd. Certaines personnes trouvent le gonflement plus inconfortable le matin que le soir.

Si une douleur ou un gonflement soudain du scrotum survient, en particulier après une blessure au scrotum, il est important de consulter immédiatement un médecin.

Ces symptômes peuvent être dus à une restriction de la circulation sanguine dans un testicule tordu (torsion testiculaire), ce qui nécessite un traitement immédiat.

Vous pouvez être intéressé :

Types

Il existe deux types d’hydrocèle : communicante et non communicante.

Non communicante

Ces hydrocèles se forment chez les nourrissons lorsque l’anneau inguinal se ferme, mais que du liquide reste dans la membrane des testicules. Le corps absorbe généralement le liquide en un an.

Communicante

Dans de rares cas, l’anneau inguinal reste ouvert, permettant au liquide d’aller et venir entre l’abdomen et la membrane des testicules. Les médecins appellent cela une hydrocèle communicante. Le gonflement du scrotum peut changer de taille, en fonction du niveau d’activité de la personne et de la quantité de liquide présente.

Les hydrocèles communicantes sont souvent associées à une hernie inguinale.

Causes

La cause d’une hydrocèle dépend de l’âge de la personne.

Chez les bébés

Lorsqu’un fœtus mâle se développe pendant la grossesse, les testicules se développent près des reins dans l’abdomen. À la fin d’une grossesse à terme, ils descendent vers leur position habituelle dans le scrotum.

Pour permettre aux testicules de descendre, une paroi musculaire s’ouvre dans le scrotum (l’anneau inguinal), formant un canal ou un sac.

Une fois que les testicules sont revenus à leur position habituelle, l’anneau inguinal se referme. Si l’anneau reste ouvert ou se rouvre, du liquide peut passer du ventre au scrotum par ce canal, ce qui provoque une hydrocèle.

Parfois, les bébés naissent avant que les testicules ne soient descendus, ce qui augmente les risques d’apparition d’une hydrocèle.

Chez l’adulte

Chez les hommes plus âgés, si l’anneau inguinal ne s’est pas refermé ou s’il se rouvre, une hydrocèle communicante peut se former.

Les hydrocèles chez les hommes adultes ont plusieurs autres causes possibles, notamment

Une hydrocèle n’est probablement pas douloureuse, mais elle peut provoquer une sensation désagréable de lourdeur dans le scrotum.

Une hydrocèle n’est généralement pas dangereuse et n’affecte pas la fertilité. Dans de rares cas, elle peut être liée à une affection testiculaire sous-jacente, comme une infection, une tumeur ou une hernie inguinale.

Il est recommandé de demander un diagnostic à un médecin afin d’exclure toute autre affection.

Diagnostic

Lorsqu’une personne présentant un gonflement du scrotum cherche à se faire soigner, le médecin lui posera d’abord des questions pour l’aider à déterminer la cause probable.

Il procédera à un examen physique, notamment en palpant le scrotum pour confirmer la localisation et l’étendue du gonflement.

Une hydrocèle se situe devant ou sous le testicule. Le médecin voudra savoir si le scrotum est sensible pendant l’examen.

Il pourra également vérifier si la lumière traverse le gonflement du scrotum. Ce test est appelé transillumination.

Si le gonflement est rempli de liquide, comme une hydrocèle, la lumière le traversera. Une masse solide, telle qu’une tumeur, ne laissera pas passer la lumière.

Vous pouvez être intéressé :

La transillumination peut être très utile pour permettre aux médecins de déterminer la cause du gonflement scrotal, mais d’autres étapes peuvent les aider à poser un diagnostic définitif.

Par exemple, un médecin peut demander un autre examen, comme une échographie, s’il a un doute sur la cause sous-jacente du gonflement.

Dans de rares cas, une chirurgie exploratoire peut être le seul moyen de déterminer le problème responsable de ce symptôme.

Traitement

La plupart des bébés et des enfants en bas âge souffrant d’une hydrocèle ne nécessitent aucun traitement, car l’affection se résorbe avec le temps.

Les parents et les personnes qui s’occupent de l’enfant doivent vérifier le scrotum de temps en temps et contacter leur médecin si le gonflement devient très important ou si l’enfant a mal.

Pour les personnes présentant des hydrocèles très importantes et inconfortables, une intervention chirurgicale visant à les retirer peut être la meilleure solution.

Une autre option de traitement consiste à drainer l’hydrocèle par aspiration à l’aiguille. Dans cette procédure, un médecin insère une longue aiguille dans le sac pour en extraire le liquide. Il peut ensuite injecter des produits chimiques dans l’hydrocèle pour l’empêcher de se remplir de liquide (sclérothérapie). Ce traitement est préférable pour les adultes présentant un risque de complications lors d’une intervention chirurgicale.

Résumé

Les hydrocèles sont très fréquentes chez les nouveau-nés de sexe masculin et disparaissent généralement dans l’année qui suit.

La cause la plus fréquente est le liquide qui se déplace de l’abdomen et s’accumule dans les tissus entourant un ou les deux testicules.

Chez l’homme adulte, le gonflement du scrotum peut avoir de nombreuses causes, notamment une inflammation due à une infection ou à une blessure.

La plupart des hydrocèles, tant chez les nourrissons que chez les adultes, disparaissent sans nécessiter d’intervention médicale. Dans de rares cas, les médecins peuvent être amenés à pratiquer une intervention chirurgicale ou une aspiration pour drainer le liquide.