La mesure du tour de taille d’une personne révèle plus d’informations que sa simple taille de vêtements. Il peut également indiquer les perspectives de santé actuelles ou futures d’un individu.

Un tour de taille plus important peut être dû à un excès de poids au niveau de l’abdomen. Ce qui, à son tour, augmente le risque de certains problèmes de santé.

Dans cet article, nous expliquons comment mesurer le tour de taille et le lien entre le tour de taille et la santé. Nous examinons également les facteurs qui influencent le tour de taille et les conseils pour réduire un tour de taille trop important.

Comment mesurer son tour de taille

En suivant des instructions simples, il est facile de prendre une mesure du tour de taille avec un mètre ruban.

  1. Retirez ou portez des vêtements fins autour de l’abdomen et des hanches.
  2. Tenez le mètre ruban entre le haut de l’os de la hanche et le bas des côtes.
  3. Expirez normalement.
  4. Ramenez le ruban autour de la taille.
  5. Ne tenez pas le ruban trop serré et assurez-vous que le mètre-ruban est bien droit autour du dos.
  6. Enregistrez la mesure.

Tour de taille idéal

Selon la Fondation du cœur, un tour de taille sain est de :

Vous pouvez être intéressé :
  • 37 pouces ou moins pour les hommes
  • 31,5 pouces ou moins pour les femmes

La santé d’une personne peut être menacée si son tour de taille est plus élevé.

Autres mesures clés à prendre en compte

Si le tour de taille est une mesure clé du risque global pour la santé d’une personne, celle-ci doit également tenir compte de son rapport taille/hauteur (RTH) et de son indice de masse corporelle (IMC).

Rapport taille/taille

Le WHtR d’une personne mesure la répartition de la graisse corporelle.

Une étude d’observation de 2018 a indiqué que le tour de taille et le WHtR pourraient être de bons indicateurs du risque de pression artérielle élevée (hypertension).

Une autre étude de 2016 a conclu que le WHtR est plus efficace que l’IMC et le tour de taille pour identifier les personnes présentant un « risque sanitaire précoce » de maladies centrales liées à l’obésité lorsqu’on utilise une valeur limite du WHtR de 0,5, soit 50 %.

Une personne présente un risque plus élevé de développer une maladie liée à l’obésité centrale si son WHtR est supérieur à 50 %.

Pour calculer le WHtR, mesurez le tour de taille et la taille en pouces. Divisez ensuite le tour de taille par la taille, puis multipliez par 100.

Les personnes souffrant de surpoids ou d’obésité courent un risque plus élevé de développer des pathologies telles que les maladies cardiaques et le diabète de type 2. Selon le National Heart, Lung and Blood Institute (NHLBI), les personnes de poids moyen ont également un risque plus élevé de développer ces pathologies si leur tour de taille est élevé.

IMC

L’IMC est une autre mesure utile lorsqu’il s’agit du poids corporel et de la santé.

Pour calculer l’IMC, mesurez le poids en kilogrammes et la taille en mètres carrés (il s’agit de votre taille en mètres multipliée par elle-même). Ensuite, prenez ces chiffres et divisez le poids par la taille au carré. L’utilisation d’un outil de calcul en ligne est un moyen facile de déterminer l’IMC.

Le NHLBI indique que les fourchettes d’IMC pour la plupart des adultes âgés de 18 à 65 ans sont les suivantes :

  • moins de 18,5 – poids insuffisant
  • 18,5-24,9 – en bonne santé
  • 25-29,9 – excès de poids
  • 30 ou plus – obésité

L’IMC ne fait pas de distinction entre le poids porté par la graisse ou les muscles, ni entre la répartition de la graisse sur le corps. Il peut donc, dans certains cas, ne pas fournir une évaluation précise de la santé d’une personne.

Par exemple, les athlètes peuvent avoir un IMC élevé mais ne pas être plus exposés à certains problèmes de santé. Les personnes âgées peuvent avoir un IMC inférieur en raison d’une faible masse musculaire, mais elles peuvent être plus exposées aux maladies cardiaques et à d’autres maladies.

Relation entre le tour de taille et la santé

Un tour de taille plus important indique qu’une personne a un excès de graisse abdominale. La graisse abdominale de type viscéral est différente de la graisse qui s’accumule sur les cuisses, car la graisse viscérale est située à l’intérieur de la cavité abdominale.

Lorsque les cellules graisseuses de la graisse viscérale se décomposent, elles libèrent des acides gras libres et d’autres substances dans la veine porte. La veine porte amène le sang des intestins au foie.

Ces substances provoquent un état de toxicité qui affecte le pancréas et réduit sa capacité à produire l’hormone insuline. L’insuline est nécessaire pour que les cellules puissent absorber le glucose dans l’organisme.

Vous pouvez être intéressé :

Cette toxicité contribue également à l’insulinorésistance, c’est-à-dire que les cellules de l’organisme ne répondent pas correctement à l’insuline. Ces deux facteurs entraînent une augmentation de la glycémie dans l’organisme.

L’excès de graisse viscérale augmente l’inflammation dans l’organisme.

Le tour de taille comme indicateur de santé

Le tour de taille d’une personne peut prédire un certain nombre de choses sur sa santé :

Le diabète sucré de type 2.

Une étude de 2015 a conclu que le tour de taille et le WHtR sont de meilleurs prédicteurs du risque de diabète de type 2 que l’IMC chez les deux sexes, mais particulièrement chez les femmes.

Maladies cardiaques

L’American Heart Association suggère que le tour de taille (surtout par rapport au tour de hanche) prédit mieux les crises cardiaques que l’IMC. Cela est particulièrement vrai pour les femmes en forme de pomme, qui courent un plus grand risque de crise cardiaque que les hommes en forme de pomme.

Cancer

Une étude de cohorte basée sur la population de 2018 note que le tour de taille est un prédicteur important de plusieurs types de cancers chez les hommes, notamment le cancer colorectal et le cancer gastro-œsophagien.

Accident vasculaire cérébral

Une étude publiée dans Accident vasculaire cérébralnote que les indicateurs de la répartition de la graisse abdominale, notamment le WHtR, sont davantage associés au risque d’AVC chez les hommes et les femmes que l’IMC.

Mortalité

Une revue d’études de 2015 rapporte que les personnes ayant un tour de taille plus important pourraient avoir une espérance de vie plus courte que les personnes ayant un tour de taille normal. Les chercheurs ont pris en compte d’autres facteurs, comme l’âge, la consommation de tabac et d’alcool, et ont constaté qu’ils n’influençaient pas significativement les résultats.

Inflammation

Selon une étude de 2017, un tour de taille plus important augmente l’inflammation dans le corps chez certaines personnes. À son tour, un article paru en 2015 dans Circulation a indiqué que l’inflammation est un facteur contributif et augmente le risque de plusieurs problèmes de santé, notamment :

  • les maladies cardiovasculaires
  • le cancer
  • l’arthrite
  • la maladie d’Alzheimer
  • la dépression

Facteurs pouvant affecter le tour de taille

Plusieurs facteurs influencent le tour de taille d’une personne. Il s’agit notamment des facteurs suivants

La génétique

Une méta-analyse de 2019 indique que les gènes jouent un rôle dans la détermination de la répartition des graisses corporelles, en particulier le rapport taille/hanche. Par conséquent, certains individus sont, plus susceptibles de stocker de la graisse autour de leur milieu que sur leurs cuisses.

La génétique peut aider à expliquer pourquoi certaines familles sont plus susceptibles d’avoir la forme d’une pomme, tandis que d’autres sont plus susceptibles d’avoir la forme d’une poire.

Bien qu’il soit impossible de modifier la forme de base du corps, il est possible de réduire la quantité de graisse stockée au niveau de la taille.

Ethnicité et sexe

Selon le Harvard Health, la graisse abdominale viscérale est moins fréquente chez les habitants des pays méditerranéens. En revanche, les Amérindiens, les Indiens Pima, les Hispaniques et les personnes vivant en Inde et en Asie du Sud sont plus susceptibles de souffrir d’obésité abdominale.

Les hommes noirs et les femmes blanches présentent généralement moins de graisse abdominale viscérale que les hommes blancs et les femmes noires.

Niveaux d’activité

Les personnes sédentaires ont tendance à avoir plus de graisse abdominale que celles qui sont plus actives tout au long de la journée.

Selon les Centers for Disease Prevention and Control (CDC), des activités telles que regarder la télévision et jouer à des jeux vidéo sont associées à une augmentation de la graisse abdominale et de l’obésité, tant chez les hommes que chez les femmes.

L’alimentation

Certains types d’aliments peuvent augmenter le risque d’obésité et de graisse abdominale, notamment

  • les aliments et boissons sucrés
  • les aliments transformés
  • les acides gras trans
  • l’alcool

Manger trop de calories, quel que soit le type d’aliment, peut entraîner une prise de poids. Pour les personnes qui ont une forme de pomme, ce poids supplémentaire s’accumulera sur l’abdomen.

Un régime pauvre en protéines ou en fibres peut également affecter le tour de taille d’une personne.

Autres influences

D’autres facteurs jouent également un rôle dans l’augmentation de la graisse abdominale, notamment

  • le stress
  • les changements hormonaux, tels que la ménopause
  • le manque de sommeil
  • le déséquilibre des bactéries intestinales

Conseils pour réduire le tour de taille

Bien qu’il ne soit pas possible de réduire la graisse dans des zones spécifiques, toute perte de poids chez les personnes présentant un excès de graisse peut aider. Le NHLBI suggère qu’une perte de seulement 5 à 10 % du poids corporel peut réduire les risques pour la santé chez une personne en surpoids ou obèse.

Voici quelques conseils pour réduire le poids et le tour de taille :

  • s’efforcer de pratiquer au moins 150 minutes d’activité modérée par semaine (ou 75 minutes d’activité vigoureuse)
  • faire de la musculation au moins 2 jours par semaine
  • adopter une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes, en céréales complètes, en protéines maigres et en graisses bénéfiques
  • éviter les aliments sucrés et transformés ainsi que les aliments à base de farine raffinée
  • limiter ou éviter l’alcool
  • en contrôlant les portions
  • boire suffisamment d’eau pour rester hydraté
  • essayez d’avoir 7 à 9 heures de sommeil de bonne qualité chaque nuit
  • utiliser des techniques de gestion du stress, notamment la méditation et le yoga.

Les personnes souffrant de diabète de type 2, d’un problème cardiaque ou d’un autre problème de santé doivent consulter un médecin ou un diététicien, qui pourra les conseiller sur le régime et les exercices appropriés pour réduire la graisse du ventre.

Résumé

Un excès de graisse abdominale peut augmenter le risque de plusieurs problèmes de santé, notamment les maladies cardiaques et le diabète. Pour réduire ce risque, les personnes doivent s’efforcer d’atteindre ou de maintenir un tour de taille et un RMD sains.

Si le tour de taille et l’IMC peuvent donner une idée de la santé d’une personne et du risque de problèmes de santé, ils ne donnent pas une image complète de la situation. Il est important de discuter des risques individuels et des techniques de gestion avec un médecin.