Une attaque de panique est un épisode soudain et intense de peur et d’anxiété accablantes. Il existe plusieurs façons d’aider une personne qui a une attaque de panique. Il s’agit notamment d’utiliser des techniques de mise à la terre et de les aider à maîtriser leur respiration.

Dans cet article, nous verrons comment aider une personne pendant une crise de panique. Nous abordons les conseils de mise à la terre, les signes avant-coureurs et le moment où il faut demander de l’aide.

Comment aider quelqu’un pendant une attaque de panique

En raison de la nature extrême des symptômes, il est important de comprendre comment réagir lorsqu’une personne a une attaque de panique, car elle peut avoir l’impression de mourir pendant un épisode.

Certaines stratégies et méthodes peuvent aider à atténuer la panique, à soulager la situation et même à empêcher les symptômes de s’aggraver. Voici quelques-unes des façons dont une personne peut aider :

Rester calme

Les attaques de panique sont imprévisibles et surviennent pour différentes raisons. Parmi les personnes qui subissent des attaques de panique, certaines peuvent n’en avoir que quelques unes dans leur vie, tandis que d’autres ont des attaques récurrentes. Un rapport de 2016 montre que la plupart des personnes qui ont une attaque de panique en auront probablement d’autres.

Comme les attaques de panique surviennent sans avertissement, elles peuvent être très effrayantes, et il est important que toutes les autres personnes restent calmes. Une réaction de panique peut aggraver la situation.

Les symptômes d’une attaque de panique atteignent généralement leur intensité maximale en 10 minutes. Il est donc important d’agir rapidement pour atténuer les symptômes dans la mesure du possible.

Faire la conversation et les affirmations positives

Ce qu’une personne dit en réponse à une crise de panique est tout aussi important que ce qu’elle fait. Engager une conversation peut détourner l’attention des symptômes extrêmes et aider la personne à réguler sa respiration. Il est important de demander à la personne si elle a besoin d’aide plutôt que de supposer qu’elle en a besoin. Voici quelques conseils sur ce qu’il faut dire et faire :

  • Posez des questions : Présentez-vous et demandez si la personne a besoin d’aide. Si oui, demandez-lui si elle pense avoir une crise de panique et si elle en a déjà eu une auparavant. Cette question peut lui rappeler ses crises précédentes et comment elle s’en est remise.
  • Restez ou partez : Faites savoir à la personne qu’elle n’est pas obligée de rester là où elle est. Le fait de quitter une situation donnée peut soulager une personne en proie à une crise de panique. Cherchez à savoir ce qui la met le plus à l’aise.
  • Des mots gentils : Il est important de rester positif et de ne pas porter de jugement. Aidez la personne à comprendre que vous êtes là pour l’aider, qu’elle est en sécurité et qu’elle va s’en sortir. Rappelez-lui que la crise de panique n’est que temporaire.
  • Ayez une conversation amicale : Une conversation engageante peut aider à distraire une personne de ses symptômes. Si vous êtes un ami, abordez doucement un sujet qui l’intéresse pour l’aider à penser à autre chose.
Vous pouvez être intéressé :

Proposer des techniques d’ancrage

Lorsqu’une personne a perdu le contrôle d’elle-même et de son environnement, les techniques d’ancrage peuvent l’aider à revenir au moment présent. Ces techniques comprennent:

  • S’asseoir : Se détendre dans un fauteuil confortable semble simple, mais peut s’avérer extrêmement efficace. Avec les pieds confortablement posés sur le sol, la personne doit se concentrer sur l’inspiration et l’expiration lentes et sur la sensation qu’elle ressent en étant assise sur la chaise.
  • La technique 5-4-3-2-1: Se concentrer sur d’autres choses dans la pièce et sur différents sens peut distraire la personne de sa crise de panique. Elle peut se concentrer sur l’identification de cinq objets à voir, quatre objets à toucher, trois bruits à entendre, deux odeurs différentes et un goût.
  • Maths simples : Compter de un à dix dans le désordre ou effectuer des calculs mathématiques simples, comme les tables de multiplication, permet de se concentrer sur autre chose.
  • Concentrez-vous : Demandez à la personne quel jour de la semaine nous sommes, avec qui elle est et où elle se trouve.

Apporter une aide permanente

Certaines personnes peuvent se sentir gênées d’avoir une attaque de panique et la trouver stressante. Un soutien et un engagement continus contribueront à atténuer leur anxiété. Tendez la main en prenant des nouvelles de temps en temps. En savoir plus sur la maladie peut également aider si la situation se reproduit.

Comment aider une personne à respirer pendant une crise de panique ?

Lorsqu’une personne subit une crise de panique, il est important qu’elle contrôle sa respiration. La personne qui tente de l’aider ne doit pas lui donner un sac en papier pour inspirer et expirer, car elle risquerait de perdre connaissance.

Il est préférable de ne pas attirer l’attention sur sa respiration, de rester calme et de respirer normalement pour qu’elle puisse reproduire ce schéma. Cette méthode devrait lui permettre de reprendre le contrôle de sa respiration.

Ce qu’il ne faut pas faire lorsqu’une personne a une crise de panique

Aider quelqu’un qui a une crise de panique peut être très stressant, il est donc important que la personne soit consciente des actions qui pourraient aggraver la crise de panique.

Les actions qui peuvent aggraver une crise de panique sont les suivantes:

  • Dire « calmez-vous » : Bien qu’il soit vital de faire parler une personne, des phrases telles que « calme-toi », « ne t’inquiète pas » et « essaie de te détendre » peuvent aggraver les symptômes.
  • S’irriter : Restez patient pour aider une personne à faire face à une attaque de panique et ne dépréciez pas son expérience. L’accent doit être mis sur la personne, quel que soit le temps nécessaire pour que les symptômes passent.
  • Faire des suppositions : Demandez toujours à une personne l’aide dont elle a besoin, plutôt que de supposer ou de deviner le bon conseil.

Signes d’alerte et quand demander de l’aide

Bien qu’une attaque de panique puisse survenir très soudainement, la personne ressent souvent des signes avant-coureurs. Ceux-ci peuvent inclure

  • un essoufflement
  • des sentiments de terreur ou d’effroi
  • tremblements et vertiges
  • palpitations cardiaques
  • l’impression d’être en train de mourir

Une personne victime d’une crise de panique peut ne pas se sentir à l’aise pour demander de l’aide. Cependant, les symptômes peuvent durer des heures, une crise de panique pouvant se transformer en une autre, il est donc nécessaire de demander une assistance médicale si cela s’avère nécessaire.

Vous pouvez être intéressé :

Une douleur dans les bras ou les épaules est également préoccupante, car les symptômes d’une crise cardiaque et d’une crise de panique peuvent être similaires. Si une personne n’a jamais eu de crise de panique auparavant, qu’elle a des douleurs thoraciques et qu’elle vomit, composez immédiatement le 911.

Pour en savoir plus sur les différences entre une crise cardiaque et une crise de panique, cliquez ici.

Les personnes qui ont fréquemment des crises de panique peuvent envisager de rejoindre un groupe de soutien ou, si possible, de se reposer davantage sur les membres de leur famille et leurs amis pour éviter que les crises de panique ne se reproduisent.

Symptômes des attaques de panique

Les attaques de panique peuvent se déclencher sans prévenir et être effrayantes. Une attaque peut survenir alors que la personne est détendue ou même endormie. Bien que les symptômes varient, les plus courants sont les suivants

  • un rythme cardiaque rapide
  • transpiration, tremblements ou secousses
  • un essoufflement
  • sensation de malaise ou de nausée
  • une perte de contrôle
  • sentiment de danger imminent
  • douleurs à la poitrine et crampes d’estomac
  • étourdissement ou évanouissement

Les personnes qui ont des attaques de panique peuvent recevoir un diagnostic de trouble panique. Selon l’Anxiety and Depression Association of America, les statistiques montrent que le trouble panique touche environ 6 millions d’adultes aux États-Unis, soit 2,7 % de la population.

Résumé

Les attaques de panique sont effrayantes pour toutes les personnes concernées, surtout lorsqu’elles surviennent soudainement.

Lorsque le niveau de stress de la personne augmente, il est essentiel que les autres restent calmes et empathiques. La façon dont ils répondent à la personne qui subit l’attaque peut influencer la gravité de celle-ci.

Si une personne présente d’autres symptômes, tels que des nausées et des vomissements, il se peut qu’elle fasse une crise cardiaque. Dans ce cas, il est essentiel de composer immédiatement le 911.