Les symptômes de l’appendicite peuvent nécessiter une attention médicale d’urgence. Sans soins immédiats, l’appendice peut éclater. Une rupture de l’appendice libère des bactéries et du pus, ce qui peut entraîner de graves complications.

L’appendice est une petite poche en forme de doigt située sur le côté droit de l’abdomen. Le rôle exact de l’appendice n’est pas clair. L’appendicite est une affection dans laquelle l’appendice est gonflé, enflammé et rempli de pus.

Lorsqu’un médecin soupçonne une appendicite, un chirurgien peut être amené à retirer l’appendice pour éviter un éclatement de l’appendice.

Continuez à lire pour en savoir plus sur les symptômes et les causes d’un éclatement de l’appendice. Nous abordons également les traitements possibles de l’éclatement de l’appendice.

Définition

L’appendicite survient lorsque l’appendice s’enflamme. L’inflammation se produit généralement lorsqu’il y a une obstruction dans l’appendice, et que les bactéries ne peuvent pas s’échapper.

L’accumulation de bactéries dans l’appendice entraîne l’activation du système immunitaire, et le processus d’inflammation commence.

L’appendicite est la cause la plus fréquente de douleurs abdominales aiguës nécessitant une intervention chirurgicale aux États-Unis. Plus de 5 % de la population développe une appendicite au cours de sa vie, et plus de 250 000 cas se produisent chaque année.

L’appendicite survient le plus souvent à l’adolescence ou dans la vingtaine. Cependant, l’appendicite peut survenir à tout âge.

Selon les chercheurs, le risque de rupture de l’appendice est d’environ 2 % dans les 36 heures suivant le début des symptômes. Par la suite, ce risque augmente d’environ 5 % toutes les 12 heures.

Signes et symptômes

Le premier symptôme de l’appendicite est généralement une douleur intense et soudaine dans l’abdomen. Elle commence souvent près du nombril, puis se déplace vers le bas et la droite.

La douleur peut s’intensifier dans les heures qui suivent et s’aggraver en bougeant, en toussant, en éternuant ou en respirant profondément.

Selon les National Institutes of Health (NIH), les autres signes et symptômes de l’appendicite peuvent être les suivants :

    Vous pouvez être intéressé :
  • une perte d’appétit
  • nausées
  • vomissements
  • fièvre
  • constipation ou diarrhée
  • gonflement de l’abdomen

Cependant, 55 % des personnes ne présentent pas les symptômes typiques de l’appendicite.

Les enfants peuvent se plaindre d’une douleur au milieu du ventre, près du nombril. La plupart des enfants atteints d’appendicite ont une fièvre de 38-39°C, ou 100,5-102°F.

Les jeunes enfants courent un risque plus élevé d’éclatement de l’appendice, car ils ne sont pas toujours en mesure de parler clairement de leurs symptômes.

Causes

L’appendicite peut avoir plusieurs causes, et dans de nombreux cas, les médecins ne connaissent pas la raison exacte de l’appendicite. Cette affection survient généralement lorsqu’une partie de l’appendice est obstruée ou bloquée.

L’obstruction peut être due à

  • des selles durcies
  • des tumeurs
  • des parasites
  • une hypertrophie du tissu lymphatique
  • une blessure traumatique à l’abdomen

En cas d’obstruction de l’appendice, les bactéries sont piégées et commencent à se multiplier, provoquant une infection. Cela peut conduire à la formation de pus et à un gonflement, ce qui peut provoquer une pression douloureuse dans l’abdomen.

Si elle n’est pas traitée rapidement et de manière appropriée, la pression continuera à s’accumuler, entraînant un gonflement de l’appendice. Le gonflement peut entraîner la mort d’une partie de l’appendice en raison d’un manque d’approvisionnement en sang.

En cas d’inflammation importante, de pression et de mort cellulaire, l’appendice peut éclater. Lorsque l’appendice éclate, les bactéries et le pus s’écoulent dans l’abdomen.

Ce déversement peut provoquer une péritonite, qui peut être fatale sans traitement rapide.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les autres causes potentielles de douleur dans la partie inférieure droite de l’abdomen.

Diagnostic

Un diagnostic précis et efficace de l’appendicite peut réduire les complications. Cependant, comme plus de la moitié des personnes atteintes d’appendicite ne présentent pas de symptômes typiques, les médecins peuvent avoir du mal à poser un diagnostic.

Pour diagnostiquer l’appendicite, les médecins examinent les symptômes de la personne et ses antécédents médicaux afin d’exclure d’autres problèmes de santé.

Le médecin procédera ensuite à un examen physique pour en savoir plus sur les douleurs d’estomac de la personne. Pendant l’examen physique, le médecin peut rechercher les éléments suivants :

  • une sensibilité ou une douleur dans la partie inférieure droite de l’abdomen
  • une rigidité musculaire
  • Vous pouvez être intéressé :
  • de la fièvre
  • une douleur autour du nombril
  • une anorexie

Si nécessaire, le médecin peut également demander des examens d’imagerie, comme une échographie abdominale, une IRM ou un scanner.

Pour écarter d’autres possibilités, les médecins peuvent également demander :

  • une analyse d’urine
  • un test de grossesse
  • des analyses de sang
  • test de la protéine C réactive

Traitement

Les médecins peuvent envisager des antibiotiques par voie intraveineuse comme traitement de première intention pour certaines personnes. Le traitement antibiotique peut être suffisant pour certains cas bénins.

Le traitement standard de l’appendicite est une appendicectomie, c’est-à-dire une intervention chirurgicale visant à retirer l’appendice enflammé avant qu’il n’éclate.

Si un médecin soupçonne qu’une personne a une rupture de l’appendice, il peut recommander une ablation immédiate sans effectuer de test de diagnostic.

L’ablation de l’appendice dès que possible est la meilleure prévention contre l’éclatement de l’appendice. Un traitement précoce est important pour réduire le risque de complications, qui peuvent entraîner la mort.

Les chirurgiens peuvent utiliser l’une des deux méthodes suivantes pour retirer l’appendice :

La chirurgie laparoscopique

Au cours de la chirurgie laparoscopique, le chirurgien pratique plusieurs petites incisions et utilise des outils chirurgicaux spéciaux pour retirer l’appendice.

La chirurgie par laparotomie

Dans le cas de la chirurgie par laparotomie, au lieu de plusieurs petites incisions, le chirurgien pratique une seule incision dans la partie inférieure droite de l’abdomen pour retirer l’appendice.

Cela peut être nécessaire dans le cas d’une rupture de l’appendice. L’incision unique permet au chirurgien de nettoyer l’abdomen du pus et des bactéries afin d’éviter toute infection.

Récupération

Le rétablissement après une appendicectomie est généralement rapide. La plupart des personnes se remettent complètement d’une appendicite. Les médecins ne recommandent généralement pas de modifier le régime alimentaire, l’exercice physique ou le mode de vie.

Après une laparotomie, les personnes doivent restreindre leur activité physique pendant les 10 à 14 premiers jours. Après une chirurgie laparoscopique, les personnes doivent limiter leur activité pendant 3 à 5 jours.

Complications

Pour limiter les complications de l’appendicite, le chirurgien retire l’appendice et nettoie l’intérieur de l’abdomen pour éviter toute infection.

Sans traitement approprié, une personne peut développer une péritonite, qui est une inflammation du péritoine, ou de la paroi de l’abdomen. La péritonite peut entraîner la mort.

L’appendicectomie est généralement une procédure sûre. Une étude plus ancienne suggère que le taux de mortalité pour une appendicite non rompue est de 0,8 pour 1 000 personnes. Après l’éclatement de l’appendice, le taux de mortalité pour une appendicectomie est de 5,1 pour 1 000 personnes.

Retarder la chirurgie peut augmenter le risque de complications. Cependant, les complications après une intervention chirurgicale rapide sont généralement rares.

Prévention

Bien que les médecins n’aient pas trouvé de moyens de prévenir l’appendicite, il est recommandé de consulter un médecin dès que possible si l’on soupçonne une appendicite.

Une attention médicale rapide pour une appendicite aiguë et une intervention chirurgicale précoce peuvent empêcher l’éclatement de l’appendice.

Dans certaines situations, le chirurgien peut trouver un appendice qui semble normal chez une personne souffrant d’appendicite. Le médecin procédera probablement quand même à l’ablation de l’appendice. L’ablation d’un appendice qui semble normal élimine le risque d’appendicite et d’éclatement de l’appendice à l’avenir.

Quand consulter un médecin

Les personnes présentant des symptômes d’appendicite doivent consulter un médecin le plus rapidement possible.

Des nausées, des vomissements et des douleurs inexpliquées sur le côté droit du corps qui s’aggravent avec le temps nécessitent une attention médicale.

Avant l’introduction du traitement chirurgical, plus de 50 % des personnes atteintes d’appendicite mouraient. Avec le traitement chirurgical, les médecins rapportent que l’appendicectomie a réduit le taux de mortalité à 15 %. Aujourd’hui, environ 1 à 3 % des personnes peuvent mourir d’une appendicite.

Résumé

Les personnes présentant des symptômes de douleurs abdominales dans la partie inférieure droite de l’abdomen, de nausées et de fièvre doivent consulter immédiatement un médecin.

Le médecin procédera à un examen physique et pourra demander des analyses de sang et des examens d’imagerie pour confirmer le diagnostic d’appendicite.

Le traitement habituel de l’appendicite, avec ou sans éclatement de l’appendice, est la chirurgie. Le chirurgien retire l’appendice pour éviter qu’il n’éclate et nettoie les débris dans l’abdomen.

Avec un traitement inapproprié, les personnes peuvent développer des complications suite à une appendicectomie, telles que des abcès et des infections, qui peuvent entraîner de graves complications.