Après qu’une personne a subi une prise de sang, une ecchymose peut apparaître. Les bleus ne sont pas un phénomène rare, mais ils peuvent être inconfortables.

Dans cet article, nous discutons des raisons pour lesquelles des ecchymoses peuvent apparaître après une prise de sang, du moment où il faut consulter un médecin et de la façon de réduire la probabilité d’apparition d’une ecchymose.

Pourquoi des ecchymoses peuvent-elles apparaître après une prise de sang ?

Lorsqu’un professionnel de santé effectue une prise de sang, il insère une petite aiguille creuse à travers la peau pour accéder à une veine. Cette procédure endommage temporairement la paroi du vaisseau sanguin et la couche la plus externe de la peau.

Des bleus apparaissent lorsque le sang de la veine endommagée s’écoule et se dépose sous la peau.

Certaines personnes peuvent avoir des bleus plus facilement que d’autres.

Voici quelques causes d’ecchymoses faciles

  • des antécédents de consommation excessive d’alcool et de lésions hépatiques
  • la prise de certains médicaments, notamment les antiplaquettaires, les anticoagulants et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’ibuprofène
  • une carence en vitamine C
  • une carence en vitamine K
  • certaines conditions médicales, comme l’hémophilie et la maladie de von Willebrand.

Toutes les deux secondes, une personne aux États-Unis a besoin de sang, mais les réserves sont faibles en raison du COVID-19. Pour en savoir plus sur le don de sang et sur la façon dont vous pouvez aider, veuillez visiter notre hub dédié.

Vous pouvez être intéressé :

Quand consulter un médecin

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un bleu après une prise de sang guérit généralement rapidement. Toutefois, si l’hématome est important, il peut mettre 2 à 3 semaines à s’estomper et à disparaître.

Une personne doit appeler son médecin si elle présente l’un des symptômes suivants :

  • la main devient décolorée
  • engourdissement ou picotement dans le bras ou la main qui ne disparaît pas au bout de quelques heures
  • aggravation de la rougeur et de l’inflammation au point de ponction
  • douleur intense au point de ponction
  • gonflement qui s’aggrave au lieu de s’améliorer.

Si une personne n’est pas sûre que ses symptômes soient typiques, elle doit appeler un médecin ou se faire soigner.

Comment réduire le risque de contusions

Une personne peut prendre plusieurs mesures pour réduire le risque d’apparition d’une ecchymose.

Ces mesures comprennent :

  • Demander une petite aiguille: L’OMS recommande d’ utiliser des aiguilles papillon ou de calibre 22 pour les prélèvements sanguins chez les personnes âgées.
  • Exercer une pression: Appliquez une pression ferme sur le site de ponction après avoir retiré l’aiguille, et gardez le pansement protecteur pendant au moins 6 heures.
  • Éviter les activités intenses: Une personne ne doit pas soulever d’objets lourds immédiatement après une prise de sang.
  • S’abstenir de porter des vêtements serrés: les vêtements serrés peuvent empêcher le sang de circuler et exercer une pression supplémentaire sur les veines, ce qui entraîne une ecchymose plus importante.
  • Appliquer une compresse froide: Cette mesure peut réduire l’inconfort.

Récupération après une prise de sang

Une ecchymose peut sembler s’étendre en forme et en taille au fur et à mesure de sa guérison. Avec le temps, elle peut changer de couleur, passant du bleu-noir au vert, puis au jaune, avant de s’estomper.

Pour soulager toute gêne, une personne peut essayer :

  • Deprendre des analgésiques: Une personne peut prendre de l’acétaminophène, mais elle doit éviter l’ibuprofène et l’aspirine pendant 24 heures après la prise de sang.
  • Appliquer une compresse froide: Une compresse froide peut aider à soulager la douleur.
  • Rester hydraté: Boire beaucoup d’eau et manger une petite collation après une prise de sang peut aider une personne à maintenir son énergie.
  • Vous pouvez être intéressé :

Résumé

Les ecchymoses après une prise de sang sont courantes et ne sont généralement pas source d’inquiétude. Cependant, si une personne ressent une gêne importante, elle doit consulter un médecin.

Certaines mesures préventives, comme l’application d’une pression sur le site de ponction et l’abstention de soulever des objets lourds, peuvent contribuer à réduire le risque d’apparition d’une ecchymose.