L’engourdissement du bras a de nombreuses causes possibles qui vont de légères à graves. Le simple fait de s’asseoir ou de dormir dans une mauvaise position peut restreindre le flux sanguin ou exercer une pression excessive sur un nerf, ce qui engourdit le bras.

Cependant, un engourdissement inexpliqué du bras peut être le signe d’un problème de santé sous-jacent, comme une lésion nerveuse, une hernie discale ou une maladie cardiovasculaire. Les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux sont des causes graves d’engourdissement du bras.

Dans cet article, nous abordons huit causes possibles d’engourdissement du bras et leurs traitements.

1. Mauvaise circulation

Des vaisseaux sanguins bloqués ou comprimés peuvent entraver la circulation sanguine vers et depuis le cœur. Une mauvaise circulation peut provoquer des engourdissements et des picotements dans les bras, les mains, les jambes et les pieds.

La réduction de la circulation sanguine peut provoquer d’autres symptômes, tels que :

  • des mains et des pieds froids
  • une peau extrêmement pâle ou teintée de bleu
  • gonflement des jambes, des chevilles et des pieds
  • fatigue
  • douleurs articulaires ou musculaires

Une mauvaise circulation n’est pas un problème médical en soi, mais elle peut survenir si une personne ne bouge pas assez pendant la journée. Elle peut également être le symptôme d’autres maladies, notamment celles mentionnées ci-dessous :

  • L’athérosclérose se produit lorsque des dépôts de cholestérol, appelés plaques, s’accumulent dans les vaisseaux sanguins. L’accumulation de plaque peut entraîner le durcissement et le rétrécissement des artères, ce qui restreint la circulation sanguine.
  • Vous pouvez être intéressé :
  • Lescaillots sanguins se forment lorsque le sang coagulé s’agglomère à l’intérieur d’un vaisseau sanguin. Les caillots sanguins peuvent créer des blocages partiels ou complets à l’intérieur d’un vaisseau sanguin.
  • Lamaladie artérielle périphérique est un type d’athérosclérose dans lequel la plaque s’accumule dans les artères des bras et des jambes.
  • Lediabète peut affecter le système circulatoire car des taux élevés de sucre dans le sang entraînent la formation de plaques et la détérioration des vaisseaux sanguins.

Le traitement de la mauvaise circulation dépend de la cause sous-jacente. Le port de bandages de compression peut aider à réduire le gonflement des membres. L’exercice physique peut également contribuer à améliorer la circulation.

Les personnes qui présentent de gros caillots sanguins ou plusieurs artères obstruées peuvent avoir besoin d’une intervention chirurgicale. Les médecins peuvent prescrire des médicaments pour traiter les problèmes de santé sous-jacents qui peuvent contribuer à une mauvaise circulation.

2. La neuropathie périphérique

La neuropathie périphérique comprend plusieurs affections qui endommagent le système nerveux périphérique (SNP). Le SNP transporte les informations entre le système nerveux central – le cerveau et la moelle épinière – et le reste de l’organisme.

La neuropathie périphérique provoque toute une série de symptômes, en fonction des nerfs qu’elle affecte. En général, les personnes atteintes de neuropathie périphérique peuvent présenter les symptômes suivants :

  • un engourdissement ou des picotements dans les bras, les mains, les jambes ou les pieds
  • une sensibilité accrue au toucher et aux changements de température
  • une faiblesse musculaire
  • des contractions musculaires incontrôlables
  • une fonte musculaire ou une perte de masse musculaire
  • transpiration excessive
  • sensation de chaleur ou de froid

Plusieurs conditions peuvent contribuer à la neuropathie périphérique, notamment

  • le diabète
  • les maladies auto-immunes
  • les blessures qui provoquent des fractures ou des dislocations osseuses
  • l’athérosclérose, la vasculite et d’autres types de maladies cardiovasculaires
  • les déséquilibres hormonaux
  • une maladie rénale ou hépatique
  • une carence en vitamine B-12
  • certains types de cancer et de traitements anticancéreux

3. Le syndrome du défilé thoracique

Le syndrome du défilé thoracique (SDT) désigne un groupe d’affections qui compriment les nerfs et les vaisseaux sanguins qui passent entre la clavicule et la première côte.

Les personnes atteintes du SCT peuvent ressentir des engourdissements ou des picotements dans une main, ainsi qu’une faiblesse dans le cou ou le bras.

Vous pouvez être intéressé :

Les exercices de physiothérapie qui renforcent les muscles de la poitrine et du dos peuvent aider à améliorer la posture de la personne et à réduire la pression sur les nerfs et les vaisseaux sanguins qui passent par le canal thoracique.

Les médecins peuvent prescrire des médicaments pour prévenir les caillots sanguins et réduire la douleur. Ils peuvent également recommander une intervention chirurgicale si les symptômes d’une personne ne s’améliorent pas avec la thérapie physique ou les médicaments.

4. Sténose rachidienne cervicale

La sténose rachidienne cervicale se produit lorsque l’espace creux du canal rachidien se rétrécit, comprimant la moelle épinière. Cette compression peut provoquer un engourdissement ou une faiblesse dans les bras ou les pieds. Elle peut également provoquer des douleurs au cou et au dos.

Les personnes peuvent développer cette affection si elles souffrent de spondylose cervicale, une arthrite qui affecte la partie de la colonne vertébrale située dans le cou. Les blessures au cou ou au dos et les tumeurs de la colonne vertébrale peuvent également contribuer à la sténose cervicale.

Les médecins traitent cette affection à l’aide de médicaments, d’attelles dorsales, de physiothérapie et de chirurgie.

5. Hernie discale

Une hernie discale se produit lorsque le noyau mou du disque glisse à travers une fissure dans sa partie externe.

Une hernie discale peut appuyer sur les nerfs environnants, ce qui peut provoquer un engourdissement ou une douleur dans le bras.

Les options de traitement de l’hernie discale comprennent les analgésiques, la thérapie physique et la chirurgie.

6. La migraine hémiplégique

Les personnes qui souffrent de migraine hémiplégique ressentent une faiblesse ou une paralysie temporaire d’un côté du corps. Ce symptôme peut apparaître avant ou à côté d’un mal de tête. Les personnes peuvent ressentir un engourdissement ou des picotements dans la jambe, le bras ou le côté du visage.

La migraine provoque également des maux de tête intenses et lancinants qui peuvent affecter un ou les deux côtés de la tête.

Les symptômes de la migraine hémiplégique varient de légers à graves. Un épisode sévère de migraine hémiplégique peut entraîner des symptômes supplémentaires, tels que :

  • confusion
  • perte de mémoire
  • des changements de personnalité
  • des crises d’épilepsie

Les médecins peuvent prescrire des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour traiter la migraine.

Selon la National Organization for Rare Disorders, les médecins n’ont pas établi de protocoles de traitement standard pour la migraine hémiplégique, car cette affection est rare.

7. Crise cardiaque

Une crise cardiaque survient lorsque le cœur ne reçoit pas suffisamment de sang riche en oxygène. Un caillot de sang ou une accumulation de plaque peut créer un blocage partiel ou complet dans un ou plusieurs des vaisseaux sanguins qui alimentent le cœur, provoquant une crise cardiaque.

Dans de rares cas, une crise cardiaque peut également survenir lorsque l’artère coronaire subit un spasme, ce qui resserre le vaisseau et restreint le flux sanguin vers le cœur. Le muscle cardiaque peut être endommagé ou cesser complètement de fonctionner s’il ne reçoit pas suffisamment d’oxygène.

Selon le National Heart, Lung, and Blood Institute, les symptômes les plus courants d’une crise cardiaque sont les suivants

  • une douleur ou une gêne dans un ou deux bras
  • une pression intense dans la poitrine
  • une douleur dans le haut de l’estomac, qui peut ressembler à une indigestion ou à des brûlures d’estomac
  • un essoufflement.

Les autres symptômes à rechercher sont les suivants

  • une douleur ou un engourdissement dans le dos, les épaules, le cou ou la mâchoire
  • sensation d’étourdissement ou d’évanouissement
  • nausées et vomissements
  • transpiration

Une crise cardiaque est une urgence médicale grave. Il faut appeler immédiatement le 911 si l’on pense qu’on est en train de faire une crise cardiaque.

Les médecins tenteront d’ouvrir l’artère obstruée et de rétablir le flux sanguin vers le cœur. Le type exact de traitement dépendra de l’emplacement de l’obstruction, de l’état de santé général de la personne et du temps qui s’est écoulé depuis le début de la crise cardiaque.

8. Accident vasculaire cérébral

Un accident vasculaire cérébral (AVC) se produit lorsque quelque chose restreint ou bloque complètement la circulation sanguine dans une partie du cerveau.

Les accidents vasculaires cérébraux provoquent souvent un engourdissement d’un bras, d’une jambe ou d’un côté du visage. Les autres symptômes d’un accident vasculaire cérébral sont les suivants

  • un mal de tête soudain et intense
  • des changements de la vision
  • confusion
  • difficulté à parler
  • des étourdissements
  • perte de coordination

Il existe deux principaux types d’AVC :

  • LesAVC ischémiques se produisent lorsque des caillots sanguins ou des dépôts graisseux se développent à l’intérieur d’un vaisseau sanguin et limitent la circulation sanguine vers le cerveau.
  • LesAVC hémorragiques se produisent lorsqu’un vaisseau sanguin dans le cerveau se rompt et saigne dans les tissus environnants.

Un AVC est une affection grave qui nécessite un traitement médical d’urgence.

Un médecin peut traiter un AVC ischémique avec des médicaments thrombolytiques qui dissolvent les caillots sanguins. En cas d’AVC hémorragique, le médecin devra réparer le vaisseau sanguin endommagé, ce qui peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Quand consulter un médecin

L’engourdissement du bras est un symptôme courant de nombreux problèmes mineurs, comme une coupure temporaire de la circulation, mais c’est aussi un signe de crise cardiaque ou d’AVC.

Les personnes présentant un risque élevé ou des antécédents de maladie cardiovasculaire doivent consulter immédiatement un médecin si elles ressentent un engourdissement ou des picotements inexpliqués dans le bras.

Un engourdissement persistant du bras sans cause apparente suggère un problème médical sous-jacent qui peut nécessiter une thérapie physique ou une intervention chirurgicale.

Résumé

De nombreuses personnes ressentent un engourdissement occasionnel du bras. L’engourdissement du bras peut avoir plusieurs causes, allant de causes légères, comme le fait de dormir dans une mauvaise position, à un problème médical grave, comme une crise cardiaque.

Un engourdissement soudain d’un ou des deux bras peut être le signe d’une crise cardiaque, d’un accident vasculaire cérébral ou d’une lésion nerveuse, surtout si la personne présente d’autres symptômes.

Les personnes qui souffrent d’un engourdissement et d’une faiblesse d’un bras d’un côté du corps qui précède un mal de tête sévère peuvent avoir un type rare de migraine appelé migraine hémiplégique.

Toute personne souffrant d’un engourdissement du bras sans cause évidente devrait contacter son médecin, surtout si elle a des antécédents ou un risque accru de maladie cardiovasculaire ou de diabète.