De nombreuses personnes atteintes de fibromes utérins ne présentent aucun symptôme, mais d’autres peuvent ressentir des douleurs et des saignements vaginaux anormaux. Pour certaines personnes vivant avec des fibromes, la douleur est suffisamment intense pour interférer avec la vie quotidienne.

Les fibromes utérins sont des excroissances non cancéreuses qui se forment à l’intérieur de l’utérus. Ils peuvent devenir assez gros et provoquer des douleurs et des pressions.

La douleur liée aux fibromes se manifeste généralement dans le bas du dos ou le bassin. Certaines personnes ressentent également une gêne au niveau de l’estomac, des crampes intenses pendant les menstruations ou des douleurs pendant les rapports sexuels.

Soulager la douleur à la maison

Il existe peu de preuves que les remèdes maison peuvent soulager les douleurs liées aux fibromes. Cependant, il existe quelques méthodes que les gens peuvent essayer.

Il s’agit notamment de

  • la prise de médicaments en vente libre, tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
  • l’utilisation de coussins chauffants
  • faire du yoga ou des étirements
  • faire de l’exercice en douceur
  • adopter un régime alimentaire sain.

Certaines personnes peuvent être intéressées par des remèdes à base de plantes pour réduire les fibromes et soulager la douleur. Une revue Cochrane de 2013 a analysé les recherches antérieures sur l’utilisation de plantes médicinales courantes – dont Tripterygium wilfordii et Guizhi Fuling – pour traiter les fibromes et leurs symptômes.

Les chercheurs ont conclu que la qualité des données des études examinées était insuffisante pour justifier l’utilisation de ces plantes médicinales.

Modifier son mode de vie peut s’avérer un moyen plus efficace d’atténuer la douleur liée aux fibromes.

Vous pouvez être intéressé :

Pour en savoir plus sur les traitements naturels et les changements de régime alimentaire pour les fibromes, cliquez ici.

Médicaments

Une personne peut prendre des médicaments pour soulager la douleur liée aux fibromes. Cependant, les médicaments ne guérissent pas les fibromes et une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire par la suite.

Ces types de médicaments peuvent aider à soulager les symptômes des fibromes :

  • Pilules contraceptives: Elles peuvent aider à réduire la douleur des règles. Elles peuvent également rendre les règles plus légères, mais elles ne réduisent pas les fibromes.
  • Un dispositif intra-utérin (DIU) hormonal: Ce dispositif libère de la progestérone, ce qui peut aider à soulager les règles douloureuses et abondantes, mais ne réduit pas les fibromes.
  • Agonistes de l’hormone de libération des gonadotrophines (GnRH): Ces médicaments contrecarrent l’effet des hormones qui régulent les règles d’une personne. Ils peuvent arrêter les saignements mensuels et peuvent aider à réduire les fibromes.

Les agonistes de la GnRH peuvent provoquer des effets secondaires, c’est pourquoi les médecins recommandent de ne pas les prendre pendant plus de 6 mois. Lorsqu’une personne cesse de prendre ces médicaments, les fibromes repoussent généralement.

Chirurgie

Lorsque les fibromes sont douloureux et que les médicaments ne sont pas efficaces, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Les médecins peuvent recommander l’une des procédures chirurgicales suivantes :

  • Myomectomie: Une myomectomie consiste à retirer les fibromes de l’utérus. Cette intervention n’enlève pas l’utérus, il est donc toujours possible pour la personne de tomber enceinte par la suite.
  • Ablation: Cette intervention consiste à utiliser la chaleur pour détruire les fibromes. Elle n’élimine pas complètement les fibromes, mais ils peuvent rétrécir.
  • Morcellation électrique par laparoscopie: Pour cette intervention, le chirurgien pratique une minuscule incision dans laquelle il insère un instrument chirurgical pour détruire les fibromes. Cependant, la Food and Drug Administration (FDA) prévient que ce traitement comporte des risques importants.
  • L’hystérectomie: Une hystérectomie permet d’enlever l’utérus. Parfois, le chirurgien retire également les ovaires.

Pour en savoir plus sur les types de chirurgie des fibromes, cliquez ici.

Autres symptômes des fibromes

En plus de la douleur, certaines personnes ressentent les symptômes suivants :

  • des saignements très abondants
  • anémie due à des règles abondantes
  • selles ou urines fréquentes
  • gonflement ou pression dans l’estomac

Diagnostic

De nombreuses personnes découvrent qu’elles ont des fibromes lors d’un examen pelvien de routine. Le médecin peut souvent sentir les fibromes dans l’utérus pendant l’examen.

Vous pouvez être intéressé :

Le médecin peut également détecter les fibromes en effectuant des tests d’imagerie, tels que :

  • échographies
  • IRM
  • Rayons X
  • tomodensitométrie

Un médecin peut parfois recommander une hystérosalpingographie, qui utilise un colorant pour voir l’utérus pendant une radiographie, ou une sonohysterographie, qui utilise une solution saline pour améliorer la vue de l’utérus pendant une échographie.

Causes

Les médecins ne comprennent pas entièrement ce qui cause les fibromes, mais voici quelques causes et facteurs de risque possibles :

  • Lagénétique: Les fibromes peuvent être présents dans les familles, et certaines mutations génétiques augmentent le risque de ces croissances.
  • Leshormones: Les œstrogènes, la progestérone et les hormones de croissance peuvent augmenter le risque. Par conséquent, les personnes qui prennent une contraception hormonale ou qui reçoivent des injections d’hormone de croissance peuvent être plus susceptibles de développer des fibromes.
  • Déséquilibres nutritionnels: Certaines recherches suggèrent qu’il existe un lien entre une carence en vitamine D et le développement de fibromes.
  • Race et origine ethnique: Les femmes afro-américaines semblent être plus susceptibles de développer des fibromes que les femmes blanches.
  • Obésité: Les personnes en surpoids ou obèses sont deux à trois fois plus susceptibles de développer des fibromes que celles ayant un poids modéré.

Quand consulter un médecin

Il n’est pas possible pour un médecin de diagnostiquer les fibromes en se basant uniquement sur les symptômes d’une personne.

De nombreuses autres affections, notamment les infections, les pertes de grossesse et le cancer, peuvent présenter certains des symptômes des fibromes. Il est donc important de consulter un médecin en cas de saignements inhabituels ou de douleurs pelviennes.

Une personne qui sait déjà qu’elle a des fibromes doit consulter un médecin si elle présente les symptômes suivants

  • une aggravation soudaine des symptômes
  • des saignements abondants
  • une pression ou un gonflement de l’abdomen
  • retour des symptômes de fibromes après une chirurgie des fibromes

Résumé

De nombreuses personnes développent des fibromes utérins sans en avoir conscience. Cependant, certaines personnes peuvent ressentir une douleur intense et avoir besoin d’une intervention chirurgicale ou d’autres traitements.

Une personne souffrant de fibromes peut s’étirer, utiliser de la chaleur ou prendre des médicaments en vente libre, mais si la douleur ne s’atténue pas, elle doit consulter un médecin.

Un médecin peut guider les décisions de traitement en aidant la personne à évaluer les risques et les avantages des différentes options de gestion des symptômes.