Bien qu’ils soient très similaires, il existe quelques différences essentielles entre l’acide folique et les folates. Tous deux se rapportent à la vitamine B-9, qui joue un rôle clé dans la prévention des irrégularités de naissance et l’aide à la production de globules rouges sains.

Les folates font référence aux nombreuses formes de la vitamine B-9. Il s’agit notamment de l’acide folique, du dihydrofolate (DHF), du tétrahydrofolate (THF), etc. L’organisme utilise les vitamines B pour créer de nouvelles cellules.

L’acide folique est une forme synthétique de folate. Les fabricants de produits alimentaires l’ajoutent à de nombreux produits car il n’existe pas à l’état naturel. Le pain, les pâtes, le riz et les céréales pour petit-déjeuner ont tendance à contenir de l’acide folique ajouté.

Différences

Le folate et l’acide folique ont des effets très similaires. Tous deux aident l’organisme à créer de nouvelles cellules, comme les globules rouges.

Les folates passent par le système digestif et entrent dans la circulation sanguine par l’intestin. De là, les folates passent dans le foie pour être traités. Tout excès passe dans les reins et, à partir des reins, il quitte le corps dans l’urine.

La prise en trop grande quantité d’une vitamine liposoluble peut entraîner des problèmes de santé. L’organisme stocke les vitamines A et D dans les réserves de graisse, de sorte qu’elles peuvent s’accumuler avec le temps.

Cependant, il est très difficile d’avoir trop de folate, car il se dissout dans l’eau. Cela signifie que l’organisme peut se débarrasser facilement des excès. Bien que le sang puisse transporter un certain excès de folates, cela ne présente aucun risque connu pour la santé.

Le tableau suivant compare l’acide folique et le folate :

Vous pouvez être intéressé :
Acide foliqueFolate
Avantages
  • facilement absorbé par l’organisme
  • aide à prévenir certaines irrégularités congénitales
  • Présent à l’état naturel dans un large éventail d’aliments, ce qui réduit la nécessité de recourir à des suppléments.
Risques
  • peut masquer une carence en vitamine B-12
  • peut interagir avec certains médicaments
  • peut masquer une carence en vitamine B-12
  • peut interagir avec certains médicaments
Effets secondaires

Les effets secondaires sont très rares mais peuvent inclure :

  • ballonnements
  • perte d’appétit
  • Vous pouvez être intéressé :
  • nausées
Il est peu probable que les folates provenant de sources naturelles provoquent des effets secondaires.
TypesL’acide folique est synthétique. Il est disponible dans certains aliments et sous forme de supplément, sous forme de pilule ou de liquide.

Le folate recouvre les formes suivantes de la vitamine B-9 :

  • acide folique
  • DHF
  • THF
  • 5
  • 10-méthylène-tétrahydrofolate
  • 5-méthyltétrahydrofolate

Les folates sont présents naturellement dans toute une série d’aliments.

Sources

Les fabricants enrichissent les aliments en acide folique plutôt qu’en folate. En effet, les folates se perdent à la cuisson ou au four, car la chaleur et la lumière peuvent les décomposer. L’acide folique est plus stable.

Les sections ci-dessous énumèrent certaines sources d’acide folique et de folates.

L’acide folique

L’acide folique est présent dans une série d’aliments enrichis, ainsi que sous forme de supplément. Les sources d’acide folique comprennent

  • les pâtes, le riz et la farine de masa de maïs enrichis
  • les céréales pour petit-déjeuner enrichies
  • le pain enrichi
  • les suppléments vitaminiques

Les suppléments contiennent généralement 400 à 1 000 microgrammes (mcg ) d’acide folique. En moyenne, un adulte aux États-Unis reçoit 140 mcg d’acide folique par jour grâce aux aliments enrichis.

Folate

L’apport nutritionnel recommandé en folates est de 400 mcg par jour pour un adulte et de 600 mcg pour une femme enceinte.

Le folate est présent naturellement dans de nombreux aliments. Certains aliments contiennent plus de folates que d’autres. Selon le National Institutes of Health (NIH), les cinq aliments qui contiennent le plus de folates sont les suivants :

  • le foie de bœuf
  • épinards
  • les pois à œil noir
  • les céréales pour petit-déjeuner enrichies
  • asperges

Les légumes à feuilles vert foncé, les fruits, les noix, les fruits de mer, les œufs, les produits laitiers, la volaille, le jus d’orange et les céréales contiennent tous du folate. Une alimentation variée comportant différentes sources de folate aidera une personne à maintenir un bon équilibre en nutriments.

La viande et les produits laitiers sont de bonnes sources de folate, mais ils peuvent aussi être riches en graisses néfastes pour la santé. Choisissez des viandes maigres et des produits laitiers à faible teneur en matières grasses, ou consommez plutôt des protéines et du folate dans les noix et les haricots.

Qu’est-ce qui est le mieux avant et pendant la grossesse ?

L’acide folique et les folates sont tous deux importants pour les femmes avant de devenir enceintes et en début de grossesse. Un taux de folates suffisamment élevé dans le sang peut aider à prévenir les irrégularités de la naissance.

Plus précisément, un faible taux de folates dans le sang peut augmenter le risque d’irrégularités du tube neural. Ces modifications congénitales affectent la moelle épinière et le cerveau. Deux exemples courants sont :

  • la spina bifida, une affection dans laquelle la colonne vertébrale ne se forme pas correctement et qui peut endommager les nerfs
  • l’anencéphalie, qui empêche certaines parties du cerveau et du crâne de se former normalement.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) recommandent aux femmes de commencer à prendre un supplément d’acide folique au moins un mois avant la conception.

La recommandation est de 400 mcg d’acide folique par jour, plus une alimentation variée avec des aliments riches en folates.

Carence

Comme de nombreux aliments courants contiennent de l’acide folique, les carences sont rares.

Un faible taux de folates dans le sang peut provoquer une anémie par carence en folates. Lorsque celle-ci se développe, l’organisme fabrique des globules rouges plus gros qui ne fonctionnent pas correctement. Les symptômes courants sont les suivants

  • la fatigue
  • un faible niveau d’énergie
  • une sensation de picotement dans les bras, les mains, les jambes ou les pieds
  • aphtes buccaux
  • des problèmes de vue
  • perte de mémoire

L’acide folique fonctionne avec d’autres vitamines B pour contrôler les niveaux d’un acide aminé appelé homocystéine. Un taux élevé d’homocystéine dans l’organisme peut augmenter le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Intégrer suffisamment de folates dans son alimentation ou prendre des suppléments peut contribuer à réduire le risque d’accident vasculaire cérébral.

Par ailleurs, des troubles digestifs tels que la maladie cœliaque peuvent empêcher l’organisme d’absorber correctement les nutriments. Cela peut augmenter le risque de carence en folates. La dépendance à l’alcool peut également augmenter ce risque.

Résumé

L’organisme a besoin de folates pour fonctionner normalement. La plupart des enfants et des adultes obtiennent suffisamment de folates par leur alimentation. Choisissez une grande variété d’aliments pour obtenir la meilleure gamme de nutriments.

Les femmes qui prévoient de devenir enceintes ou qui sont en début de grossesse devraient prendre un supplément d’acide folique. Cela peut aider à prévenir les irrégularités de naissance.

L’acide folique est toujours inclus dans les vitamines prénatales, et des suppléments individuels d’acide folique sont disponibles à la vente dans les magasins de santé, les pharmacies etsur le site .