Rencontrer occasionnellement une odeur désagréable est normal. Cependant, plusieurs conditions – y compris celles impliquant les sinus, les voies nasales et la bouche – peuvent provoquer une mauvaise odeur qui semble provenir de l’intérieur du nez.

Les affections susceptibles de provoquer une mauvaise odeur dans le nez sont les suivantes

  • la sinusite aiguë et chronique
  • les infections de la bouche ou des dents
  • la sécheresse de la bouche
  • certains aliments, boissons et médicaments
  • les affections associées à des hallucinations ou à des lésions olfactives.

La plupart des affections qui provoquent une mauvaise odeur dans le nez ne mettent pas la vie en danger. Cependant, si la mauvaise odeur est grave ou chronique, elle peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie d’une personne et nécessiter une attention médicale.

Cet article traite des causes d’une mauvaise odeur dans le nez, ainsi que des traitements et des méthodes de prévention. Plusieurs pathologies sont communément associées à une mauvaise odeur dans le nez, et nous en abordons plusieurs ci-dessous.

Sinusite aiguë ou chronique

L’infection des sinus, appelée sinusite, touche environ 31 millions de personnes aux États-Unis.

La sinusite provoque des symptômes tels que l’inflammation des sinus et la congestion nasale, qui peuvent interférer avec l’odorat d’une personne.

Cette affection peut également provoquer une mauvaise haleine et un écoulement décoloré et malodorant dans le nez et l’arrière-gorge, le tout pouvant créer une mauvaise odeur dans le nez.

La sinusite aiguë dure généralement de 3 à 8 semaines, tandis que les cas chroniques peuvent durer plus de 8 semaines. Une espèce de bactérie est généralement à l’origine de la sinusite, bien que des virus, des champignons et des moisissures puissent également en être la cause.

Vous pouvez être intéressé :

Problèmes dentaires et mauvaise hygiène bucco-dentaire

Les caries, ou trous dans les dents, peuvent piéger des bactéries qui libèrent des gaz désagréables tels que le soufre lorsqu’elles se décomposent. Les caries sont généralement dues à une carie dentaire ou à une gingivite, qui peut inclure une inflammation des gencives ou une maladie des gencives.

Ces gaz désagréables, qui se transforment en odeurs nauséabondes, peuvent passer par de petits orifices à l’arrière de la bouche, qui sont reliés aux sinus et provoquent une mauvaise odeur dans le nez.

Une mauvaise hygiène buccale augmente le nombre de particules alimentaires laissées dans la bouche qui peuvent se décomposer, ce qui accroît le risque de développer un mauvais goût ou une mauvaise odeur dans la bouche.

Les problèmes dentaires peuvent également augmenter le risque de développer une plaque dentaire, c’est-à-dire un film épais de bactéries qui peut provoquer des caries et enflammer les tissus entre les dents et les gencives (une affection appelée parodontite).

Certains aliments, boissons et médicaments

Les aliments et les boissons sont remplis de molécules microscopiques qui stimulent le sens de l’odorat.

La plupart de nos capacités à apprécier le goût et l’odeur des aliments et des boissons dépendent des molécules qui voyagent vers les sinus par un passage situé près de l’endroit où le toit de la bouche se raccorde au nez.

Tous les aliments dégagent des odeurs lorsque notre corps les décompose et les digère. Cependant, certains aliments et boissons, ainsi que certains médicaments, peuvent persister dans la bouche ou déclencher une odeur désagréable dans le nez, en particulier

  • l’ail et les oignons
  • le café
  • les aliments épicés
  • les nitrates et les nitrites
  • les amphétamines
  • phénothiazines

La sécheresse buccale

La bouche sèche, ou xérostomie, peut se développer lorsque le flux de salive n’est pas suffisant. La plupart des personnes souffrant de bouche sèche se sentent continuellement desséchées et ont les voies nasales gonflées.

La salive élimine constamment les microbes et les particules indésirables de la bouche. Elle neutralise également les acides.

Par conséquent, lorsqu’il n’y a pas assez de salive, une personne est plus susceptible de souffrir d’affections pouvant provoquer une mauvaise odeur ou un mauvais goût dans la bouche et le nez, comme la mauvaise haleine et les caries dentaires.

La sécheresse buccale est également un effet secondaire courant de plusieurs médicaments. Les causes de la sécheresse buccale sont les suivantes

  • la respiration par la bouche
  • la déshydratation
  • les médicaments contre la douleur
  • décongestionnants
  • antihistaminiques
  • diurétiques
  • les affections des glandes salivaires, telles que le syndrome de Sjögren.
Vous pouvez être intéressé :

Le tabagisme et la consommation de tabac

Les produits du tabac contiennent des substances chimiques qui tachent et affaiblissent les dents et les gencives, augmentant ainsi le risque de maladies des dents et des gencives. Le tabac peut également donner une odeur désagréable à l’haleine.

Le tabagisme peut également réduire la capacité d’une personne à goûter et à sentir correctement les aliments, ce qui peut l’amener à sentir des odeurs qu’elle perçoit comme mauvaises, mais qui ne le sont peut-être pas en réalité.

Phantosmie

Les personnes atteintes de phantosmie sentent des choses qui ne sont pas là. Cela se produit lorsqu’une maladie interfère avec le sens de l’odorat d’une personne.

Chaque personne atteinte de phantosmie sent une odeur légèrement différente, mais la plupart des gens ressentent quelque chose qui sent :

  • brûlé
  • métallique
  • semblable à des produits chimiques
  • pourri
  • pourri
  • semblable à des excréments

La phantosmie ne touche qu’environ 10 à 20 % des personnes souffrant de troubles de l’odorat. Cependant, un large éventail d’affections peut provoquer une phantosmie, notamment

  • le rhume et la grippe
  • les infections des sinus
  • maux de tête migraineux
  • polypes nasaux
  • épilepsie
  • blessure à la tête ou accident vasculaire cérébral
  • certaines maladies qui provoquent des hallucinations, comme la schizophrénie, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Pour en savoir plus sur la phantosmie, cliquez ici.

Affections digestives et autres problèmes médicaux

Certains troubles digestifs, comme le reflux acide, peuvent provoquer une mauvaise haleine et un mauvais goût dans la bouche.

En outre, bien que des affections plutôt bénignes soient généralement à l’origine d’une mauvaise odeur ou d’une odeur inhabituelle dans le nez, celle-ci est rarement liée à des problèmes de santé plus systémiques ou plus graves, qui peuvent inclure les suivants

  • le diabète, qui peut provoquer une odeur sucrée
  • une maladie du foie, qui peut provoquer une forte odeur de moisi
  • une maladie rénale, qui peut provoquer une odeur d’ammoniaque.

Traitements

La meilleure façon de traiter une mauvaise odeur dans le nez dépend de l’affection sous-jacente.

Cela dit, il existe des remèdes maison qui peuvent aider à réduire la mauvaise odeur dans le nez :

Essayez un bain d’eau salée fait maison

Un rinçage à l’eau salée peut aider à réduire temporairement l’intensité d’une mauvaise odeur dans le nez.

Pour préparer un rinçage à l’eau salée à la maison :

  1. Faites bouillir 460 millilitres d’eau, puis laissez refroidir.
  2. Mélangez 1 cuillère à café de sel et 1 cuillère à café de bicarbonate de soude dans l’eau encore chaude.
  3. Lavez-vous bien les mains avec de l’eau et du savon.
  4. Debout au-dessus d’un évier ou d’un bol, versez un peu du mélange dans la paume d’une main.
  5. Penchez-vous au-dessus du lavabo et reniflez un peu du mélange dans une narine à la fois, puis laissez-le s’écouler par le nez. Il peut être utile de maintenir l’autre narine fermée avec un doigt pendant que vous reniflez.
  6. Répétez les étapes 4 et 5 à plusieurs reprises.
  7. Jetez toute solution non utilisée.

On peut aussi utiliser une seringue à poire en caoutchouc souple ou un produit commercial de rinçage nasal salin acheté en pharmacie.

Restez hydraté

La déshydratation est à l’origine de nombreuses affections qui provoquent une mauvaise odeur dans le nez. La quantité de liquide dont une personne a besoin chaque jour dépend de son âge, de son niveau d’activité et de son régime alimentaire, entre autres facteurs.

Les personnes dont le corps ne produit pas assez de salive peuvent utiliser de la salive artificielle ou essayer des bonbons ou des chewing-gums sans sucre pour encourager la production de salive.

Les aliments qui demandent beaucoup de mastication, comme les fruits et légumes riches en fibres, peuvent également favoriser la production de salive.

Adoptez une bonne hygiène dentaire

Une bonne hygiène buccale peut aider à traiter plusieurs affections à l’origine d’une mauvaise odeur dans la bouche et le nez. Voici quelques recommandations de l’American Dental Association:

  • Se brosser les dents avec un dentifrice à base de fluor pendant 2 minutes deux fois par jour.
  • Utilisez du fil dentaire tous les jours.
  • Nettoyer quotidiennement la langue avec une brosse à dents ou un racleur de langue.
  • Nettoyer quotidiennement les prothèses et autres équipements dentaires.
  • Mâcher un chewing-gum sans sucre pendant 5 minutes après les repas.
  • Réduisez votre consommation d’aliments et de boissons qui contribuent à la déshydratation, comme le café et l’alcool.
  • Arrêtez de fumer et de consommer du tabac.
  • Faites des contrôles et des nettoyages dentaires fréquents.

Utiliser des médicaments en vente libre

Certains médicaments en vente libre peuvent aussi aider à traiter les affections qui peuvent causer une mauvaise odeur dans le nez. Les médicaments en vente libre comprennent :

  • Lespray décongestionnant nasal: Ce produit peut aider à rétrécir les voies nasales enflammées et à augmenter le drainage des sinus. La plupart des sprays décongestionnants nasaux sont utiles pendant 3 à 4 jours.
  • Antihistaminiques: Ils bloquent l’inflammation, ce qui peut aider à ouvrir les voies nasales et les sinus gonflés.

Certaines affections qui provoquent une mauvaise odeur dans le nez nécessitent une attention médicale. Les infections des sinus ou du nez qui durent plus de 7-10 jours, par exemple, nécessitent généralement un traitement antibiotique pendant 3-28 jours.

Un médecin ou un allergologue peut également prescrire certains médicaments ou thérapies pour aider une personne à gérer les conditions qui provoquent une mauvaise odeur dans le nez, notamment :

  • Sprays topiques de corticostéroïdes nasaux: Ceux-ci aident à réduire l’inflammation du nez et des sinus.
  • Lachirurgie: Elle peut inverser les problèmes structurels tels que les défauts des os nasaux, les polypes nasaux ou les voies respiratoires fermées.

Prévention

En fonction de l’affection qui en est à l’origine, certains changements dans le mode de vie peuvent contribuer à réduire le risque de développer une mauvaise odeur dans le nez. Les changements de mode de vie comprennent :

  • la pratique d’une bonne hygiène dentaire
  • rester hydraté
  • manger des aliments riches en fibres
  • éviter les aliments et les boissons qui provoquent la déshydratation, comme la caféine et l’alcool
  • utiliser des antihistaminiques ou des décongestionnants pour traiter les inflammations nasales ou sinusales
  • éviter les aliments et les boissons qui provoquent de mauvaises odeurs dans la bouche, comme l’ail et les oignons
  • ne pas fumer ni utiliser de produits du tabac
  • parler à un médecin de la possibilité de réduire ou de remplacer les médicaments qui peuvent être liés à la sécheresse buccale
  • passer régulièrement des examens dentaires et traiter les infections dentaires ou buccales.

Résumé

Les sinusites, les infections buccales et certains aliments, boissons et habitudes de vie sont généralement à l’origine des mauvaises odeurs dans le nez.

Les gens peuvent généralement se débarrasser des mauvaises odeurs du nez en utilisant des remèdes maison, en essayant des médicaments en vente libre et en modifiant leur mode de vie.

Cependant, une mauvaise odeur dans le nez peut diminuer la qualité de vie d’une personne et entraîner des complications telles que la malnutrition. Elle peut également être le signe d’une affection sous-jacente qui nécessite un traitement médical.

Une personne peut parler à son médecin des mauvaises odeurs nasales graves ou chroniques, de celles qui ne répondent pas aux remèdes maison ou de celles qui durent plus d’une semaine.