La névralgie désigne une douleur intense et fulgurante qui survient en raison d’un nerf endommagé ou irrité. La névralgie peut affecter n’importe quelle partie du corps, provoquant une douleur légère à sévère. Certains médicaments et interventions chirurgicales peuvent traiter efficacement la névralgie.

Une névralgie sévère peut interférer avec la capacité d’une personne à effectuer des tâches quotidiennes et peut avoir un impact sur sa qualité de vie.

La névralgie a de nombreuses causes possibles, notamment

  • des infections, comme le zona, la maladie de Lyme ou le VIH
  • la pression exercée sur les nerfs par les os, les vaisseaux sanguins ou les tumeurs
  • d’autres conditions médicales, comme une maladie rénale ou le diabète
  • le vieillissement

Cet article présente les différents types de névralgie, leurs symptômes et les options de traitement disponibles.

Types de névralgie

Les professionnels de la santé divisent la névralgie en catégories selon les zones du corps qu’elle affecte. Voici quelques types courants de névralgie :

Névralgie du trijumeau

La névralgie du trijumeau (TN) touche le nerf trijumeau dans la tête. Il possède trois branches qui envoient des signaux du cerveau au visage, à la bouche, aux dents et au nez.

La névralgie du trijumeau se divise en deux catégories: le type 1 et le type 2.

Le TN de type 1 provoque une sensation douloureuse de brûlure ou de choc électrique dans certaines parties du visage. Les personnes atteintes de TN de type 1 connaissent des épisodes irréguliers qui surviennent soudainement.

Vous pouvez être intéressé :

La durée de ces épisodes varie d’une personne à l’autre mais peut durer jusqu’à 2 minutes, selon le National Institute of Neurological Disorders and Stroke.

Le TN de type 2 produit une sensation de douleur constante et sourde au niveau du visage.

La cause exacte du TN n’est pas encore connue. Cependant, la pression exercée par un vaisseau sanguin hypertrophié peut irriter ou même endommager le nerf trijumeau.

La sclérose en plaques (SEP) peut donner lieu à des TN. La SEP est une maladie neurologique qui provoque une inflammation qui endommage la gaine de myéline entourant les fibres nerveuses dans le système nerveux central.

Névralgie post-zostérienne

La névralgie post-zostérienne (NPZ) est une affection douloureuse qui touche les nerfs de la peau.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), la NPZ est la complication la plus fréquente du zona. Elle touche environ 10 à 13 % des personnes qui la développent.

Le zona est une infection virale qui provoque des cloques et une éruption cutanée douloureuse. Le virus varicelle-zona, à l’origine de la varicelle, reste en sommeil dans le système nerveux et se réactive plus tard dans la vie, provoquant le zona.

Lorsque le virus se réactive, il peut provoquer une inflammation des fibres nerveuses. Cette inflammation peut entraîner des lésions nerveuses permanentes qui provoquent des douleurs, même après la disparition de l’infection.

Névralgie occipitale

Cette forme de névralgie affecte les nerfs occipitaux, qui prennent naissance dans le cou et envoient des signaux à l’arrière de la tête.

La névralgie occipitale provoque une douleur lancinante ou fulgurante qui commence près de la base du crâne et irradie le long du cuir chevelu. La douleur de la névralgie occipitale peut s’étendre jusqu’à l’arrière des yeux.

La névralgie occipitale a de nombreuses causes potentielles, notamment

  • des mouvements soudains de la tête
  • des muscles du cou tendus
  • des lésions ou des tumeurs dans le cou
  • vaisseaux sanguins enflammés
  • infections
  • la goutte
  • diabète
  • blessures au cou

Névralgie périphérique

La névralgie périphérique, ou neuropathie périphérique, désigne une douleur due à une atteinte nerveuse du système nerveux périphérique. Celui-ci comprend toutes les fibres nerveuses situées en dehors du cerveau et de la moelle épinière.

La névralgie périphérique peut affecter un seul nerf ou des groupes entiers de nerfs.

Une lésion durable du système nerveux périphérique peut affecter les nerfs qui contrôlent les mouvements musculaires, transmettent les informations sensorielles et régulent les organes internes.

La névralgie périphérique peut provoquer des douleurs ou des engourdissements dans les mains, les pieds, les bras et les jambes. Les autres symptômes peuvent inclure

  • des contractions ou des crampes musculaires involontaires
  • une perte de coordination
  • difficulté à effectuer des tâches motrices complexes, comme boutonner une chemise ou nouer des lacets de chaussures
  • hypersensibilité au toucher ou à la température
  • transpiration excessive
  • Vous pouvez être intéressé :
  • problèmes gastro-intestinaux
  • difficulté à manger ou à avaler
  • difficulté à parler

Névralgie intercostale

La névralgie intercostale touche les nerfs situés juste en dessous des côtes. Les médecins appellent les muscles de cette zone les muscles intercostaux.

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à la névralgie intercostale, notamment

  • les blessures ou les interventions chirurgicales qui touchent la poitrine
  • une pression sur les nerfs
  • le zona ou d’autres infections virales

La névralgie intercostale provoque une douleur vive et brûlante qui touche la paroi thoracique, le haut de l’abdomen et le haut du dos. Certains mouvements physiques, comme la respiration, la toux ou le rire, peuvent aggraver la douleur.

Les autres symptômes peuvent être les suivants

  • un serrement ou une pression qui s’enroule autour de la poitrine
  • des picotements ou un engourdissement dans le haut de la poitrine ou le haut du dos
  • contractions musculaires
  • perte d’appétit.

Neuropathie diabétique

La neuropathie diabétique est la complication la plus courante du diabète. Comme le diabète touche un grand nombre de personnes, les taux de neuropathie périphérique commencent à augmenter.

Les symptômes comprennent des pertes d’équilibre, des engourdissements, des picotements et des douleurs. La meilleure façon de prévenir la neuropathie diabétique est de maintenir la glycémie dans une fourchette appropriée.

Pour en savoir plus sur la neuropathie diabétique, cliquez ici.

Symptômes

En général, la névralgie provoque des symptômes intenses et distincts, notamment

  • des épisodes soudains de douleur extrême en forme de coup de feu ou de coup de poignard qui suit le trajet d’un nerf endommagé ou irrité
  • une douleur persistante de type courbature ou brûlure
  • des picotements ou un engourdissement
  • une faiblesse musculaire
  • perte de masse musculaire, ou atrophie
  • contractions ou crampes musculaires involontaires.

Traitements

Les options de traitement de la névralgie varient en fonction du type et de la gravité de l’affection.

Les pommades topiques, le blocage local des nerfs et les injections de stéroïdes peuvent offrir un soulagement temporaire de la douleur en cas de névralgie légère.

Le traitement des douleurs névralgiques sévères peut nécessiter des médicaments sur ordonnance, des interventions chirurgicales, ou les deux.

Médicaments

Les analgésiques ne sont généralement pas très efficaces pour contrôler la douleur de la névralgie. Les médicaments qui peuvent traiter les causes sous-jacentes de la névralgie sont les suivants

  • les anticonvulsivants, tels que la carbamazépine, le topiramate et la lamotrigine
  • les antidépresseurs, comme l’amitriptyline
  • les relaxants musculaires, tels que le baclofène
  • des médicaments stabilisant la membrane, comme la gabapentine.

Chirurgie

Certaines interventions chirurgicales peuvent aider à soulager la douleur de la névralgie lorsque l’affection ne répond pas aux médicaments.

Voici quelques exemples d’interventions chirurgicales qui peuvent aider à traiter la névralgie :

  • Décompression microvasculaire: Cette intervention permet de retirer un vaisseau sanguin hypertrophié qui exerce une pression sur un nerf. L’intervention consiste à placer un tampon souple entre le vaisseau sanguin et le nerf affecté.
  • Lachirurgie stéréotaxique: Il s’agit d’une procédure non invasive qui délivre des faisceaux de radiations hautement concentrés à la racine d’un nerf endommagé. Le rayonnement perturbe la transmission des signaux de douleur au cerveau.
  • Compression par ballonnet: Il s’agit d’insérer un petit ballon dans le nerf affecté. Le ballon se gonfle, ce qui entraîne une lésion contrôlée et intentionnelle du nerf. Cette procédure empêche le nerf affecté d’envoyer des signaux de douleur au cerveau. Toutefois, les effets de la procédure s’estompent généralement au bout d’un à deux ans.

Perspectives et conclusions

La névralgie provoque des symptômes douloureux dont la durée et la gravité varient. Outre la douleur, la névralgie peut provoquer un engourdissement, une faiblesse musculaire et une hypersensibilité.

Si une personne ne reçoit pas de traitement, la névralgie peut interférer avec sa capacité à effectuer des tâches quotidiennes.

Les personnes peuvent travailler avec un prestataire de soins de santé pour établir le meilleur traitement possible pour leurs symptômes spécifiques. Si l’affection ne répond pas aux traitements initiaux, un prestataire de soins peut orienter la personne vers un spécialiste de la gestion de la douleur.