Les conditions qui affectent les muscles, les os, les nerfs ou les organes peuvent contribuer à la douleur sur le côté inférieur droit du dos.

Dans cet article, nous explorons les causes possibles de la douleur dorsale sur le côté inférieur droit. Nous abordons également certaines causes spécifiques aux femmes et aux hommes et expliquons quand consulter un médecin.

Entorses et foulures

Une entorse se produit lorsqu’une personne étire ou déchire un ligament, tandis qu’une foulure fait référence à un tendon ou un muscle déchiré. Selon le National Institute of Neurological Disorders and Stroke, les foulures et les entorses sont les principales causes de douleurs dorsales aiguës.

Les causes d’entorses et de foulures peuvent être les suivantes:

  • le soulèvement d’objets lourds ou l’utilisation d’une technique de levage inappropriée
  • tordre ou secouer le corps de manière maladroite
  • un étirement excessif ou un échauffement insuffisant avant un exercice physique
  • chute

Les douleurs dorsales d’origine musculaire peuvent varier de légères à graves. Les symptômes d’une entorse ou d’une foulure peuvent être les suivants :

  • une douleur, une raideur ou une sensibilité dans le bas du dos
  • une limitation de l’amplitude des mouvements en raison de la douleur dans le bas du dos
  • difficulté à se tenir debout ou à s’asseoir en position verticale
  • une douleur dans le bas du dos qui irradie dans les fesses
  • Vous pouvez être intéressé :
  • spasmes musculaires dans le bas du dos.

Le type de traitement dépend de la cause et de la gravité des symptômes.

Une personne peut traiter les entorses et foulures légères à la maison en se reposant, en appliquant de la glace et en prenant des analgésiques en vente libre, comme l’acétaminophène et l’ibuprofène.

Pour les personnes souffrant d’entorses et de foulures plus graves, un médecin peut prescrire des relaxants musculaires et des analgésiques plus puissants pour aider à gérer les symptômes.

Les autres options de traitement peuvent inclure

  • la kinésithérapie
  • un massage doux
  • des exercices d’étirement
  • stimulation musculaire électrique
  • chirurgie

Les poches de glace peuvent être achetées en ligne.

Sténose rachidienne

La sténose rachidienne est un rétrécissement ou une compression du canal rachidien, qui est la zone de la colonne vertébrale contenant la moelle épinière. Ce rétrécissement exerce une pression sur la moelle épinière, ce qui peut provoquer des engourdissements et des douleurs qui irradient dans le bas du dos, les fesses et les jambes.

Les options de traitement de la sténose spinale comprennent les anti-inflammatoires, la physiothérapie et les injections de stéroïdes. Les médecins peuvent recommander une intervention chirurgicale pour les personnes souffrant d’une sténose spinale grave.

Appendicite

L’appendice est un petit organe qui se raccorde à la première section du gros intestin. La fonction exacte de l’appendice n’est pas claire, mais il peut aider à soutenir les systèmes immunitaire et digestif.

L’appendicite est une inflammation de l’appendice qui peut se produire en raison d’un blocage ou d’une infection.

Elle provoque généralement une douleur intense dans le côté droit de l’abdomen. Cette douleur peut également irradier vers le côté droit du dos.

Les autres symptômes de l’appendicite sont les suivants

  • des ballonnements ou un excès de gaz
  • gonflement de l’abdomen
  • une perte d’appétit
  • nausées
  • vomissements
  • constipation ou diarrhée

L’appendicite nécessite des soins médicaux immédiats. Les personnes qui pensent avoir une appendicite doivent se rendre immédiatement aux urgences.

Le traitement consiste généralement en une ablation chirurgicale de l’appendice, une procédure appelée appendicectomie.

Vous pouvez être intéressé :

Infection rénale

Les infections bactériennes ou virales qui affectent les voies urinaires peuvent se déplacer en amont vers un ou les deux reins. Si une personne ne reçoit pas de traitement, une infection rénale peut entraîner des complications graves, comme une maladie rénale chronique, une insuffisance rénale ou une septicémie.

Les symptômes des infections rénales sont les suivants

  • une douleur sur un ou deux côtés du dos
  • des nausées et des vomissements
  • urine trouble, foncée ou sanguinolente
  • urine malodorante
  • des mictions fréquentes
  • une sensation de brûlure ou de douleur en urinant
  • des frissons et de la fièvre

Les personnes présentant les symptômes d’une infection rénale doivent consulter un médecin dès que possible.

Le traitement des infections rénales comprend généralement un traitement antibiotique. Le médecin peut également prescrire des analgésiques pour soulager les symptômes.

Il est important de boire beaucoup d’eau pour éviter la déshydratation et la fièvre.

Calculs rénaux

Certains minéraux peuvent s’accumuler dans les reins et former des dépôts durs, ou calculs. Les calculs rénaux varient en forme, en taille et en contenu minéral.

Les petits calculs rénaux peuvent quitter le corps dans l’urine sans provoquer de symptômes. Cependant, les calculs plus gros peuvent provoquer des blocages qui peuvent entraîner une douleur aiguë dans un ou deux côtés du bas du dos. Cette douleur peut irradier vers l’aine et le bas de l’abdomen.

Les autres symptômes des calculs rénaux peuvent être les suivants

  • une urine trouble ou sanglante
  • une urine qui sent mauvais
  • un besoin fréquent ou urgent d’uriner
  • une sensation de brûlure douloureuse en urinant
  • de la fièvre et des frissons
  • des nausées et des vomissements.

Les personnes présentant des symptômes de calculs rénaux doivent consulter un médecin sans tarder.

Les options de traitement pour les personnes souffrant de calculs rénaux sont les suivantes

  • boire beaucoup de liquide pour aider les calculs à passer plus vite
  • prendre des médicaments sur ordonnance pour soulager la douleur et d’autres symptômes
  • l’élimination des calculs rénaux au moyen de diverses procédures, telles que la lithotripsie par ondes de choc, la cystoscopie et la néphrolithotomie percutanée.

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une maladie chronique qui provoque une inflammation de la muqueuse du gros intestin, ou côlon.

La colite ulcéreuse provoque généralement une diarrhée continue, qui peut contenir du sang ou du pus. Elle peut également provoquer une gêne abdominale et des crampes qui peuvent irradier d’un côté ou des deux côtés du dos.

Les autres symptômes de la colite ulcéreuse peuvent être les suivants:

  • une perte d’appétit due à des nausées
  • un besoin fréquent d’aller à la selle
  • une perte de poids inexpliquée
  • fatigue
  • fièvre
  • anémie

Il n’existe actuellement aucun traitement curatif de la colite ulcéreuse. L’objectif du traitement est d’obtenir une rémission, c’est-à-dire une période prolongée pendant laquelle une personne présente peu ou pas de symptômes.

Les options de traitement dépendent de la gravité des symptômes d’une personne mais peuvent inclure des médicaments tels que:

  • les aminosalicylates
  • corticostéroïdes
  • immunomodulateurs
  • les thérapies biologiques.

Si le traitement n’améliore pas les symptômes, un médecin peut recommander l’ablation chirurgicale du côlon de la personne.

Causes spécifiques aux femmes

Les causes de la douleur dans la partie inférieure droite du dos qui sont spécifiques aux femmes peuvent inclure :

Endométriose

L’endométriose est une affection dans laquelle un tissu semblable à la muqueuse de l’utérus, ou endomètre, se développe dans d’autres parties du corps, comme les ovaires, les trompes de Fallope, le vagin et le col de l’utérus.

L’endométriose peut provoquer des douleurs chroniques dans le bas du dos ou le bassin.

Les autres symptômes de l’endométriose peuvent être les suivants:

  • des crampes douloureuses pendant les menstruations qui peuvent s’aggraver avec le temps
  • des douleurs pendant ou après les rapports vaginaux
  • des douleurs pendant les selles ou la miction
  • des saignements ou des taches entre les règles
  • diarrhée ou constipation
  • ballonnements
  • nausées

Il n’existe actuellement aucun traitement curatif de l’endométriose. Les traitements se concentrent donc sur la réduction des symptômes et la prévention de complications supplémentaires.

Les options de traitement de l’endométriose comprennent

  • les analgésiques en vente libre
  • la contraception hormonale
  • agonistes de l’hormone de libération des gonadotrophines (GnRH)
  • les interventions chirurgicales visant à retirer le tissu d’endométriose

Fibromes utérins

Les fibromes utérins sont des excroissances non cancéreuses qui peuvent se développer dans la paroi de l’utérus. Leur présence n’augmente pas le risque de développer un cancer de l’utérus.

La taille des fibromes utérins peut varier, et certaines personnes peuvent ne pas s’en rendre compte avant que le médecin ne les détecte lors d’un examen pelvien ou d’une échographie.

Les personnes atteintes de fibromes utérins ne présentent pas toutes des symptômes, qui peuvent être les suivants

  • des douleurs dans le bas du dos
  • des douleurs dans les jambes
  • douleur ou pression dans la région pelvienne
  • des mictions fréquentes
  • constipation
  • douleurs ou saignements abondants pendant les règles
  • règles anormalement longues

Les personnes ne présentant pas de symptômes peuvent ne pas avoir besoin de traitement.

Les options de traitement peuvent inclure

  • des analgésiques en vente libre
  • la contraception hormonale
  • agonistes ou antagonistes de la GnRH
  • des interventions chirurgicales visant à retirer les fibromes, la muqueuse utérine ou l’ensemble de l’utérus.

Maladie inflammatoire pelvienne

La maladie inflammatoire pelvienne (MIP) est une infection qui survient généralement lorsqu’une maladie sexuellement transmissible, telle que la gonorrhée ou la chlamydia, se propage vers l’utérus, les ovaires ou les trompes de Fallope.

Les symptômes d’une salpingite peuvent être plus ou moins graves et peuvent être les suivants

  • une douleur dans le bas de l’abdomen ou dans le dos
  • pertes vaginales inhabituelles ou à l’odeur désagréable
  • douleur pendant ou après un rapport sexuel vaginal
  • miction douloureuse
  • fièvre et frissons
  • nausées et vomissements

Les personnes présentant des symptômes de salpingite doivent consulter un médecin dès que possible. Un traitement rapide peut prévenir ou minimiser les cicatrices qui peuvent augmenter le risque de problèmes de fertilité et de grossesses extra-utérines.

Les antibiotiques peuvent généralement guérir l’infection bactérienne à l’origine de la salpingite.

Douleurs pelviennes pendant la grossesse

Certaines femmes ressentent des douleurs pelviennes pendant la grossesse. Les douleurs pelviennes peuvent affecter un côté ou les deux côtés du bas du dos.

Cette douleur peut également toucher le périnée ou irradier vers les cuisses. Elle peut s’aggraver en marchant, en se levant ou en se roulant sur le côté.

Les conseils suivants peuvent aider à réduire les douleurs pelviennes pendant la grossesse :

  • faire des exercices qui renforcent le plancher pelvien
  • s’étirer
  • prendre des bains chauds
  • porter des chaussures plates et confortables
  • éviter de rester debout trop longtemps
  • prendre beaucoup de repos.

Les femmes peuvent également essayer d’appliquer des compresses de glace ou de chaleur pour soulager la douleur. L’acétaminophène en vente libre peut généralement être pris sans danger pendant la grossesse. Toutefois, il est conseillé de consulter un médecin avant de prendre des médicaments pendant la grossesse.

Causes spécifiques aux hommes

La torsion testiculaire peut provoquer des douleurs dorsales dans la partie inférieure droite du corps chez les hommes.

Torsion du testicule

La torsion testiculaire se produit lorsque le testicule tourne à l’intérieur du scrotum, entraînant une torsion du cordon spermatique. Une torsion du cordon spermatique peut réduire ou bloquer complètement le flux sanguin vers le testicule, ce qui peut causer des dommages irréversibles.

Les symptômes de la torsion testiculaire peuvent être les suivants

  • une douleur intense et inattendue au niveau du testicule ou de l’aine
  • une douleur qui irradie vers le côté droit ou gauche du dos
  • gonflement du scrotum
  • nausées
  • vomissements
  • présence de sang dans le sperme

La torsion testiculaire est une urgence médicale et toute personne présentant ces symptômes doit consulter immédiatement un médecin.

Le traitement consiste en une intervention chirurgicale visant soit à détordre le cordon spermatique, soit à retirer le testicule.

Quand consulter un médecin

Les personnes souffrant de douleurs lombaires sévères, persistantes ou s’aggravant doivent consulter immédiatement un médecin.

Il faut également consulter un médecin en cas de douleurs lombaires accompagnant les symptômes suivants

  • une miction douloureuse
  • une urine trouble, sanguinolente ou malodorante
  • des selles contenant du sang ou du pus
  • fièvre
  • nausées
  • vomissements
  • douleur pendant ou après les rapports sexuels
  • douleur intense à l’aine
  • règles irrégulières

Résumé

Les douleurs lombaires sont très fréquentes. Les causes possibles de la douleur lombaire du côté droit sont les entorses et les foulures, les calculs rénaux, les infections et les affections qui affectent les intestins ou les organes reproducteurs.

Il convient de consulter un médecin en cas de douleurs lombaires qui ne s’atténuent pas avec le repos ou qui affectent la vie quotidienne.