Les médecins utilisent le test GGT pour diagnostiquer les problèmes de foie. Les médecins mesurent le taux de GGT s’ils soupçonnent une atteinte du foie ou des voies biliaires, un abus chronique d’alcool ou certaines maladies osseuses.

Dans le test GGT (gamma-glutamyl transférase), un professionnel de la santé mesure les niveaux de GGT dans un échantillon de sang. Des taux élevés de GGT dans le sang peuvent indiquer une atteinte du foie ou des voies biliaires. Des valeurs normales suggèrent qu’il n’y a pas de lésions hépatiques.

Cet article présente l’objectif et la procédure du test GGT, les plages normales de GGT et ce que des plages anormales peuvent signifier.

Gammes normales de GGT

Le foie contient les niveaux les plus élevés de GGT, tandis que le sang et certains autres organes en contiennent des quantités minimes.

Des taux élevés de GGT dans le sang peuvent indiquer que l’enzyme s’échappe des cellules du foie et passe dans le sang, ce qui suggère une atteinte du foie ou des voies biliaires.

La fourchette typique des taux de GGT chez les adultes et les enfants se situe entre 0 et 30 unités internationales par litre (UI/L). Les nouveau-nés présentent des taux nettement plus élevés juste après la naissance.

Une personne dont le test GGT est normal ne souffre probablement pas de maladie du foie. Lorsqu’une personne en traitement pour un trouble de la consommation d’alcool présente un taux normal, cela signifie probablement qu’elle n’a pas consommé de boisson alcoolisée récemment.

Le taux de GGT augmente en fonction de l’importance des lésions hépatiques d’une personne.

Un taux élevé de GGT indique que le foie est endommagé, mais ne permet pas de diagnostiquer le problème spécifique. Une personne aura souvent besoin de tests de suivi pour déterminer les raisons de l’élévation du taux de GGT.

Un médecin peut demander un test GGT dans le cadre d’une analyse sanguine régulière lors d’un examen physique annuel, si une personne prend un médicament ayant des effets potentiellement toxiques sur le foie ou si une personne présente des symptômes de maladie du foie.

Symptômes de lésions hépatiques

Les symptômes d’une atteinte hépatique sont les suivants

  • la jaunisse, qui se traduit par une coloration jaune de la peau, des yeux ou des muqueuses
  • urine foncée
  • des nausées
  • Vous pouvez être intéressé :
  • vomissements
  • des douleurs abdominales
  • des selles de couleur claire.

Causes des lésions hépatiques

Les maladies qui peuvent causer des dommages au foie sont les suivantes

  • l’hépatite
  • la cirrhose
  • diabète
  • pancréatite
  • insuffisance cardiaque congestive
  • l’exposition à des toxines
  • abus d’alcool

Quelles sont les causes d’un taux élevé de GGT ?

Les taux de GGT peuvent augmenter pour de nombreuses raisons, c’est pourquoi le médecin utilise généralement le test GGT en conjonction avec d’autres tests pour le diagnostic.

Lésion du foie ou des voies biliaires

Les taux de GGT sont généralement les premiers à augmenter lorsqu’une personne souffre d’une obstruction du canal biliaire, ce qui en fait le test d’enzymes hépatiques le plus sensible pour détecter les problèmes du canal biliaire.

Le test GGT fait également partie d’une série de tests connus sous le nom de panel hépatique, qui vérifie les niveaux d’autres enzymes hépatiques, comme l’alanine aminotransférase (ALT), l’aspartate aminotransférase (AST), la phosphatase alcaline (ALP) et la bilirubine.

Une personne présentant un taux élevé d’ALP peut avoir besoin d’un test GGT pour en déterminer la cause.

Les maladies osseuses et les maladies du foie ou des voies biliaires peuvent entraîner un taux élevé d’ALP. Un test GGT permet de faire la distinction entre les deux : un taux normal de GGT indique probablement un problème osseux, tandis qu’un taux élevé de GGT peut signaler un problème au niveau du foie ou des voies biliaires.

Abus chronique d’alcool

Les taux de GGT ont tendance à être plus élevés chez les personnes qui boivent régulièrement beaucoup que chez celles qui boivent avec modération ou qui ne boivent beaucoup qu’occasionnellement. Pour cette raison, un médecin peut mesurer les taux de GGT pour vérifier l’abus aigu ou chronique d’alcool.

Les médecins peuvent utiliser le test pour surveiller la consommation d’alcool chez une personne qui suit un traitement pour un trouble de l’abus d’alcool ou une hépatite due à une consommation chronique d’alcool.

Procédure et attentes

Le test GGT est une simple analyse de sang.

Pendant le test, le professionnel de santé nouera une bande autour du bras, nettoiera soigneusement l’intérieur du coude avec un tampon d’alcool et insérera une petite aiguille dans la peau. Il prélèvera un petit tube de sang.

Après le test, il retire l’aiguille et la bande et exerce une pression sur le site pour s’assurer que le saignement s’arrête.

Comme pour tout autre test sanguin, la prise de sang peut provoquer une gêne mineure et temporaire, qui disparaîtra rapidement.

Le professionnel de santé étiquettera l’échantillon et l’enverra à un laboratoire pour analyse. Le laboratoire devrait fournir les résultats dans un délai d’un jour ou deux, mais le médecin peut avoir besoin d’un peu plus de temps pour recevoir et interpréter les résultats.

Vous pouvez être intéressé :

Risques et effets secondaires

La prise de sang est une procédure très sûre. Certaines personnes ont des ecchymoses à l’endroit où l’aiguille a été insérée après le test. Il est également normal d’avoir un peu mal pendant une courte période après le test.

Il peut arriver qu’une personne se sente faible ou anxieuse pendant le test, et qu’elle perde connaissance ou s’évanouisse. Bien que cela puisse être effrayant, il ne s’agit pas d’une réaction grave.

Perspectives

Le test GGT mesure le taux de GGT dans le sang. Ce test aide le médecin à diagnostiquer une atteinte hépatique.

Les causes potentielles d’un taux élevé de GGT sont nombreuses. Il est essentiel de suivre les instructions du médecin afin de déterminer la cause du résultat et de discuter des options de traitement si nécessaire.