ZzzQuil est un somnifère nocturne en vente libre. L’ingrédient actif du ZzzQuil est la diphénhydramine, qui est également l’ingrédient actif du médicament contre les allergies Benadryl.

La diphénhydramine est un antihistaminique que les gens utilisent couramment pour traiter les réactions allergiques, les démangeaisons et l’urticaire. L’effet secondaire le plus courant de la diphénhydramine est la somnolence.

Le ZzzQuil est un médicament sûr et efficace pour traiter les difficultés de sommeil à court terme, ou l’insomnie, chez les personnes de plus de 12 ans. Toutefois, les personnes souffrant de certains troubles médicaux, comme l’asthme et les maladies cardiaques, devraient consulter un médecin avant de prendre le ZzzQuil.

Lisez ce qui suit pour obtenir plus d’informations sur les utilisations, la posologie et la sécurité du ZzzQuil. Nous verrons également si le ZzzQuil peut créer une dépendance.

Utilisations

L’ingrédient actif du ZzzQuil est un antihistaminique appelé diphénhydramine.

Les antihistaminiques réduisent l’effet des histamines, qui sont des substances chimiques naturelles produites par l’organisme lors d’une réaction allergique.

La diphénhydramine se lie au récepteur de l’histamine-1 dans l’organisme. Ce récepteur est présent dans de nombreuses parties du corps, notamment les voies respiratoires, l’appareil abdominal, les cellules immunitaires et le cerveau.

Les antihistaminiques comme la diphénhydramine sont des ingrédients courants des médicaments contre les allergies et le rhume.

L’effet secondaire le plus important de la diphénhydramine est la somnolence, qui est due à l’effet que certains antihistaminiques peuvent avoir sur le cerveau.

Le fabricant recommande d’ utiliser le ZzzQuil pour soulager les insomnies occasionnelles. Le ZzzQuil agit en aidant à réduire le temps nécessaire à l’endormissement d’une personne.

Comment prendre le ZzzQuil

Les adolescents et les adultes peuvent utiliser le ZzzQuil comme une aide à court terme pour des problèmes occasionnels d’endormissement. Le fabricant précise que les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas utiliser ce médicament.

La dose recommandée de ZzzQuil est de 50 mg au coucher, au besoin, ou selon les directives du médecin. Le ZzzQuil est disponible sous forme de liquide et de gélules.

Pour la forme liquide, une dose unique de 50 milligrammes équivaut à 30 millilitres, soit 2 cuillères à soupe. Le ZzzQuil liquide est fourni avec un gobelet spécial permettant de mesurer la dose correcte.

Vous pouvez être intéressé :

Pour la forme gélule, une dose unique de 50 mg équivaut à deux gélules ZzzQuil. Il est interdit de couper, mâcher ou diviser les gélules.

Les personnes ne doivent pas prendre plus de 50 mg de ZzzQuil en une seule journée.

La forme liquide du ZzzQuil contient 10 % d’alcool. Le ZzzQuil est également disponible sous forme de solution liquide sans alcool, qui peut être plus appropriée pour les adolescents.

Effets secondaires

La diphénhydramine, qui est l’ingrédient actif du ZzzQuil, peut provoquer des effets secondaires chez certaines personnes.

Les effets secondaires les plus courants de la diphénhydramine sont les suivants:

  • la somnolence
  • étourdissements
  • perte de coordination
  • maux de tête
  • douleur dans la partie supérieure de l’abdomen
  • mucus épaissi dans les poumons
  • sécheresse de la bouche et des voies nasales
  • stimulation du système nerveux central
  • constipation
  • euphorie
  • mouvements musculaires involontaires
  • miction douloureuse ou difficile
  • faible pression sanguine
  • vision floue ou double
  • rythme cardiaque irrégulier
  • sensibilité à la lumière
  • dysfonctionnement érectile
  • règles précoces
  • anorexie

Dans de rares cas, des effets secondaires plus graves peuvent survenir, notamment

  • des réactions allergiques graves
  • rythme cardiaque anormal
  • anémie
Vous pouvez être intéressé :

Précautions d’emploi

L’utilisation prévue de ZzzQuil est l’insomnie occasionnelle. Le fabricant recommande aux personnes qui éprouvent des difficultés à dormir de façon continue pendant plus de 2 semaines de consulter un médecin, car cela peut être le symptôme d’un problème médical plus grave.

Comme le ZzzQuil provoque de la somnolence, il peut affecter la capacité d’une personne à conduire ou à utiliser des machines lourdes. Il est également important d’éviter de boire de l’alcool lorsque vous prenez du ZzzQuil, car cela peut augmenter la somnolence.

Les personnes âgées doivent utiliser le ZzzQuil avec prudence, car les effets secondaires tels que la somnolence, les vertiges et l’hypotension artérielle peuvent augmenter le risque de chute.

La prise du ZzzQuil peut aggraver certaines conditions médicales, notamment

  • l’asthme
  • hyperthyroïdie
  • les maladies cardiaques
  • hypertension artérielle
  • glaucome

Les personnes souffrant de ces affections doivent consulter leur médecin avant de prendre le ZzzQuil.

Les personnes qui éprouvent des difficultés urinaires lors de la prise du ZzzQuil doivent arrêter de prendre le médicament et en parler à un médecin.

Qui doit éviter le ZzzQuil ?

Tout le monde ne peut pas prendre le ZzzQuil. Il ne faut pas donner le ZzzQuil aux enfants de moins de 12 ans.

L’ingrédient actif du ZzzQuil peut passer dans le lait maternel, les personnes qui allaitent doivent donc consulter un médecin avant de le prendre. Les femmes enceintes doivent également demander un avis médical avant d’utiliser ce médicament.

Les personnes prenant des inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO), qui sont un type d’antidépresseurs, doivent éviter de prendre le ZzzQuil ou en parler d’abord à un médecin. Les IMAO peuvent aggraver certains des effets secondaires des antihistaminiques.

Bien que le ZzzQuil contienne de la diphénhydramine, qui peut aider à soulager les symptômes d’allergies, il peut néanmoins provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes. Toute personne ayant déjà eu une réaction allergique au ZzzQuil ou à des médicaments contenant de la diphénhydramine doit éviter de le prendre.

Le ZzzQuil crée-t-il une dépendance ?

Selon une étude réalisée en 2010, la diphénhydramine fait partie de la liste des médicaments mal utilisés par les personnes se présentant aux urgences pour un traitement médicamenteux.

Les antihistaminiques sont des médicaments en vente libre très répandus. L’effet somnifère des antihistaminiques peut aider à soulager l’insomnie et l’anxiété.

La prise d’une trop grande quantité de diphénhydramine peut provoquer un effet calmant et une légère euphorie. Certaines personnes abusent de la diphénhydramine pour ses effets hallucinogènes, qui peuvent survenir à des doses de 300 à 700 mg.

La diphenhydramine n’est pas additive à la dose recommandée. Cependant, la prise de très fortes doses de diphénhydramine, comme plus de 1 000 mg par jour, pendant une période prolongée, peut entraîner une dépendance.

Les personnes qui deviennent dépendantes de la diphénhydramine peuvent éprouver des symptômes de sevrage lorsqu’elles cessent de la prendre. Ces symptômes peuvent inclure

  • une aggravation de l’insomnie
  • nez qui coule
  • maux d’estomac
  • irritabilité
  • agitation
  • crampes abdominales
  • transpiration
  • diarrhée

Les médecins recommandent généralement un programme de réduction progressive de la dose pour les personnes qui deviennent dépendantes de la diphénhydramine. Ce programme de désintoxication permet de traiter la dépendance de la personne et de minimiser les symptômes inconfortables du sevrage.

Lesrapports de cas d’adolescents et d’adultes présentant une dépendance à la diphénhydramine soulignent l’importance pour les médecins de s’enquérir de la consommation de médicaments en vente libre, en particulier chez les personnes présentant des dépendances antérieures ou actuelles et des maladies psychotiques.

Résumé

Le ZzzQuil est un médicament sûr et efficace qui peut aider à soulager les insomnies occasionnelles. Cependant, les personnes doivent arrêter d’utiliser le ZzzQuil et consulter un médecin si les difficultés de sommeil persistent pendant plus de 14 jours consécutifs.

Le ZzzQuil ne convient pas à tout le monde. Les enfants de moins de 12 ans ne doivent pas prendre le ZzzQuil, et les femmes enceintes ou qui allaitent doivent d’abord en parler à un médecin.

Le ZzzQuil peut également interagir avec certains antidépresseurs et aggraver certaines affections médicales, comme l’asthme et les maladies cardiaques. Les effets secondaires du ZzzQuil peuvent augmenter le risque de chute chez les personnes âgées.

Le ZzzQuil ne crée pas de dépendance à la dose recommandée. Cependant, les personnes qui prennent des doses très élevées de ZzzQuil pendant une période prolongée risquent de devenir dépendantes.