Les étapes de Piaget sont une théorie sur la façon dont la cognition d’un enfant – c’est-à-dire ses connaissances et sa compréhension du monde – se développe entre la naissance et l’âge adulte.

Jean Piaget est un psychologue qui s’est spécialisé dans le développement de l’enfant à partir des années 1920. Piaget a élaboré ses théories en observant les enfants et en prenant des notes sur leurs progrès.

L’idée centrale de la théorie de Piaget est que les enfants se développent en agissant comme des « petits scientifiques » qui explorent et interagissent avec leur monde pour comprendre les personnes, les objets et les concepts. Ils le font naturellement, même sans l’aide d’un adulte.

Cet article explique les quatre étapes du développement cognitif de Piaget, les concepts clés et la manière dont on peut les utiliser pour aider les enfants à apprendre et à se développer.

Les étapes de Piaget

Ce tableau et les sections suivantes décrivent les quatre étapes du développement cognitif de Piaget :

Vous pouvez être intéressé :
StadeÂgeInformations clés
Le stade sensorimoteurDe 0 à 2 ans Les nourrissons commencent à comprendre le monde par leurs sens en le touchant, en le saisissant, en l’observant et en l’écoutant.

Les

nourrissons développent la permanence des objets (voir ci-dessous).

Le stade préopératoireDe 2 à 7 ans Les enfants développent le langage et la pensée abstraite.

Les

enfants commencent à utiliser le jeu symbolique ( » faire semblant « ), à dessiner des images et à parler de choses qui se sont produites dans le passé.

Le stade opérationnel concret7-11 ans Les enfants apprennent des règles logiques concrètes (physiques) concernant les objets, comme la taille, le poids et le volume.

Les enfants apprennent la conservation, c’est-à-dire l’idée qu’un objet, comme l’eau ou la pâte à modeler, reste le même même même si son apparence change.

Le stade opérationnel formel11+Les enfants apprennent des règles logiques pour comprendre des concepts abstraits et résoudre des problèmes.

1. Le stade sensorimoteur (de la naissance à 2 ans)

De la naissance à l’âge de 2 ans, un enfant commence à comprendre le monde qui l’entoure en utilisant ses sens et ses mouvements corporels. Les experts appellent cette étape le stade sensorimoteur.

Au début, le bébé utilise ses mouvements réflexes de base, comme la succion et l’agitation des bras, pour explorer son environnement. Il utilise également ses sens de la vue, du toucher, de l’odorat, du goût et de l’ouïe.

En tant que petit scientifique, il recueille des informations à partir de ces expériences et apprend à faire la différence entre les personnes, les objets, les textures, les vues et les sentiments qu’il ressent dans différentes situations.

Permanence des objets

La réalisation cognitive la plus avancée qu’un enfant atteint à ce stade est la permanence des objets. On parle de permanence des objets lorsqu’un enfant comprend qu’un objet existe toujours, même s’il n’est pas capable de le voir, de le sentir, de le toucher ou de l’entendre.

La permanence de l’objet est importante car elle signifie que le nourrisson a développé la capacité de former une image mentale, ou représentation, d’un objet plutôt que de simplement réagir à ce qu’il vit dans son environnement immédiat.

Vous pouvez être intéressé :

2. Le stade préopératoire (2 à 7 ans)

Au stade préopératoire, l’enfant s’appuie sur la permanence de l’objet et continue à développer des modes de pensée abstraits. Il développe notamment des compétences linguistiques sophistiquées et utilise des mots et des comportements pour représenter des objets ou des événements qu’il a vécus dans le passé.

L’enfant présente cinq comportements clés au cours de cette période :

  • L’imitation. L’enfant peut imiter le comportement de quelqu’un, même si la personne qu’il imite n’est plus en face de lui.
  • Lejeu symbolique. L’enfant commence à utiliser des objets comme des symboles, en projetant les propriétés d’un objet sur un autre ; par exemple, en prétendant qu’un bâton est une épée.
  • Ledessin. Le dessin implique à la fois l’imitation et le jeu symbolique. Il commence par des gribouillages et évolue vers des représentations abstraites plus précises d’objets et de personnes.
  • L’imagerie mentale. L’enfant peut se représenter de nombreux objets dans son esprit. Il peut demander souvent le nom des objets pour fixer ces associations dans son esprit.
  • L’évocation verbale des événements. L’enfant peut utiliser le langage pour décrire et représenter des événements, des personnes ou des objets de son passé.

Au cours du stade préopératoire, l’enfant est égocentrique. Cela signifie qu’il ne comprend le monde que de son point de vue et qu’il a du mal à voir le point de vue des autres.

3. Le stade opérationnel concret (7 à 11 ans)

Le stade opérationnel concret est un autre tournant majeur dans le développement cognitif de l’enfant. L’enfant s’appuie sur la pensée abstraite et la maîtrise. Il devient moins égocentrique et plus rationnel.

Au cours de ce stade, l’enfant acquiert la capacité d’élaborer et d’appliquer des règles logiques et concrètes à des objets (mais pas à des concepts abstraits, ce qui relève du stade opérationnel formel).

Cela inclut une meilleure capacité à classer les objets en groupes et sous-groupes, la capacité à comprendre les ordres logiques, comme la taille et le poids, et une compréhension de la conservation.

Conservation

La conservation est la compréhension du fait qu’un objet peut changer de taille, de volume ou d’apparence, tout en restant le même objet.

Par exemple, l’apparence de l’eau change lorsque quelqu’un la verse d’un verre court et large dans une bouteille haute et étroite, mais l’eau elle-même ne change pas. L’enfant comprend maintenant cela.

4. Le stade opérationnel formel (11 ans à l’âge adulte)

Au stade opérationnel formel, qui est le dernier stade du développement cognitif, l’enfant apprend des règles de logique plus sophistiquées. Il peut utiliser des rôles logiques pour comprendre des concepts abstraits et résoudre des problèmes.

L’enfant est maintenant capable d’analyser son environnement et de faire des déductions. Il dépasse les limites de la compréhension des objets et des faits, pour passer à la résolution de problèmes. Cela implique la création de théories sur ce qui est possible sur la base de leurs connaissances existantes.

L’enfant peut maintenant utiliser ses connaissances existantes pour créer de nouvelles théories sur le monde et faire des prédictions sur ce qui se passera dans le futur.

Concepts importants

Les sections suivantes expliquent plusieurs aspects importants du développement cognitif que Piaget propose dans le cadre de sa théorie.

Schéma

Piaget a été le premier à inclure l’idée d’un schéma dans une théorie du développement cognitif. Un schéma est une catégorie de connaissances, ou un modèle mental, qu’un enfant rassemble pour comprendre le monde. Un schéma est le produit des expériences de l’enfant et peut représenter des objets, des événements ou des concepts.

Par exemple, un enfant peut développer le schéma d’un chien. Au début, le mot « chien » ne fait référence qu’au premier chien qu’il rencontre, mais avec le temps, le mot en vient à représenter tous les chiens. Lorsqu’un enfant élabore ce schéma, il peut appeler tous les animaux à quatre pattes et à fourrure des chiens avant de maîtriser cette catégorie.

En plus de créer de nouveaux schémas, les enfants peuvent adapter leurs schémas existants en fonction de nouvelles expériences.

Au fur et à mesure qu’un enfant vieillit, il forme davantage de schémas et adapte les schémas existants pour lui permettre de mieux comprendre le monde. En ce sens, les schémas sont un moyen de structurer les connaissances acquises.

Deux concepts clés liés aux schémas sont l’assimilation et l’accommodation :

  • L’assimilation est le cas où un enfant utilise un schéma préexistant pour comprendre un nouvel objet ou une nouvelle situation.
  • L’accommodation consiste à adapter un schéma préexistant à une nouvelle expérience ou un nouvel objet. Ce processus est plus difficile mentalement que l’assimilation.

Équilibration

L’équilibre motive l’enfant à poursuivre les étapes du développement cognitif.

Lorsqu’un enfant fait l’expérience de l’assimilation, sa vision du monde est inexacte et il se trouve dans un état de déséquilibre. Cela motive l’enfant à s’adapter aux nouvelles informations, pour atteindre un état d’équilibre.

Remise en question de la théorie

Avec sa théorie, Piaget a apporté de nombreuses contributions significatives à la façon dont les gens pensent au développement de l’enfant. Toutefois, elle n’est pas exempte de critiques, telles que celles-ci:

  • Les preuves de l’existence de ces quatre stades ne sont pas cohérentes d’un enfant à l’autre.
  • Les preuves suggèrent que les enfants peuvent effectuer certaines tâches cognitives à un âge plus jeune que celui suggéré par Piaget.
  • La théorie de Piaget ne tient pas compte d’autres influences sur le développement cognitif, comme les influences sociales et culturelles.
  • Piaget ne précise pas quels processus psychologiques sont à l’origine de ces changements développementaux.

Comment utiliser la théorie de Piaget

La théorie de Piaget repose sur l’idée que les enfants, en tant que petits scientifiques, ont besoin d’explorer, d’interagir et d’expérimenter afin d’obtenir les informations dont ils ont besoin pour comprendre leur monde.

Les soignants et les éducateurs peuvent mettre en pratique la théorie de Piaget en donnant aux enfants de nombreuses occasions d’explorer leur environnement. Cela implique de les laisser apprendre par essais et erreurs et en expérimentant avec leur environnement.

Dans les premiers stades, on peut aider un enfant à mieux apprendre en lui donnant des jouets nouveaux et intéressants avec lesquels jouer et en répondant aux questions qu’il pose sur le monde. Le fait de proposer de nouveaux objets et situations stimulants peut créer un déséquilibre, ce qui encourage l’enfant à apprendre à atteindre l’équilibre.

À un stade ultérieur, les mots croisés, les tâches de résolution de problèmes et les énigmes de logique contribueront à son développement cognitif.

Permettre à un enfant d’interagir avec d’autres enfants peut également contribuer à améliorer son apprentissage, en particulier ceux dont le stade de développement est similaire ou légèrement supérieur au sien.

Résumé

La théorie du développement cognitif de Piaget a eu un impact important sur la façon dont les gens comprennent aujourd’hui le développement de l’enfance. Selon Piaget, les enfants passent par quatre stades distincts de développement cognitif de la naissance à l’âge adulte.

Chaque stade comprend certaines étapes où l’enfant démontre une compréhension plus sophistiquée du monde. Piaget pense que le développement se produit par un effort continu d’expansion et d’adaptation des schémas, c’est-à-dire de la compréhension du monde. Cependant, certaines personnes ont critiqué la théorie de Piaget.

Les gens peuvent également explorer d’autres théories du développement cognitif, telles que les théories de Vygotsky et de Montessori.